Jean-François Chaumont
Agence QMI

Une triste première pour le Canadien

Jean-François Chaumont

Dernière mise à jour: 19-03-2016 | 22h01

OTTAWA - Le Canadien de Montréal n'a pas juste un don pour perdre un grand nombre de matchs cette saison, il en invente même des façons. Les Sénateurs d'Ottawa ont trouvé une nouvelle formule en marquant trois buts en infériorité numérique pour renverser le Tricolore 5-0, samedi, au Centre Canadian Tire.

Pour les amateurs de chiffres ou de statistiques, on notera que le CH n'avait jamais accordé trois buts alors qu'il jouait en supériorité. En plus de 100 ans d'histoire, cette formation 2015-2016 a accompli un sombre exploit. Quand on dit que cette équipe réinvente des façons de perdre, c'est le cas.

«C'est la première fois que je suis témoin de ça, a affirmé l'entraîneur-chef Michel Therrien en se mordant les lèvres. Pour moi, c'est un manque d'exécution et de concentration.»

Jean-Gabriel Pageau, Curtis Lazar et Alex Chiasson ont réussi ce rare tour du chapeau en déjouant tour à tour Ben Scrivens alors que les «Sens» se trouvaient en désavantage.

«Je ne me souviens pas d'un match où j'ai donné trois buts quand mon équipe était en supériorité numérique», a répliqué Scrivens.

Les Sénateurs n'ont joué que quatre fois en infériorité lors de cette rencontre. Les quatre fois, ils auront réussi deux importantes missions: empêcher leurs rivaux de marquer en plus d'inscrire trois buts.

Des 30 équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH), les «Glorieux» ont la deuxième pire fiche cette année avec 11 buts accordés en avantage numérique.

Encore Pageau

Pageau a fait honneur à sa réputation de bête noire du Tricolore en marquant l'un des trois buts des «Sens» à court d'un homme. En première période, Pageau a complété une passe précise de Mark Stone pour déjouer Scrivens après un horrible revirement de Lars Eller.

En quatre matchs cette saison contre l'équipe de Therrien, Pageau a touché la cible à quatre reprises. Maintenant promu au poste de premier centre de son équipe, l'ancien des Olympiques de Gatineau connaît une superbe saison dans la capitale nationale. Le numéro 44 mène la LNH avec six buts en infériorité et il a déjà réalisé des marques personnelles avec 17 buts et 36 points en 73 duels cette saison.

Marc Méthot et Mika Zibanejad ont marqué les autres filets des gagnants en troisième période. Méthot a réussi son cinquième but de l'année lors d'un quatre contre quatre. Le Franco-Ontarien a débordé le pauvre Darren Dietz, qui a connu une soirée pénible, pour ensuite surprendre Scrivens d'un tir anodin. Méthot devrait songer à offrir un cadeau à l'homme masqué du CH tellement il a été faible sur ce jeu.

Dans une soirée de cinq buts, Zibanejad aura été le seul à s'inscrire à la marque à forces égales.

Andrew Hammond a signé son premier jeu blanc de la saison. Le «Hamburglar» n'a bloqué que 30 tirs. Sans rien lui enlever, il a déjà eu à être plus spectaculaire.

Rencontre à oublier

En matinée, Therrien désirait voir son équipe poursuivre sur la même petite vague qu'au dernier match à Buffalo. Oui, Mike Brown a jeté les gants contre Chris Neil. Oui, Michael McCarron s'est chamaillé avec Dion Phaneuf. Oui, il y a eu quelques escarmouches, mais le Canadien a été dominé dans toutes les facettes importantes d'une partie par les Sénateurs, une autre équipe qui ne participera pas aux séries.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Match Sénateurs c. Canadien - 19 mars 2016

Voir en plein écran

Vidéos

Photos