Jean-François Chaumont
Agence QMI

P.K. Subban sur une civière, le Canadien l'emporte

Jean-François Chaumont

MONTRÉAL - Il y a encore eu la magie d'Alex Galchenyuk, mais il y a également eu une scène angoissante quand P.K. Subban a quitté la glace sur une civière en troisième période. Dans un tel contexte, le Canadien de Montréal n'a pas célébré cette victoire de 3-2 contre les Sabres de Buffalo, jeudi, au Centre Bell.

Les prouesses de Galchenyuk et la victoire ont pris un sens bien différent.

En lutte pour la rondelle avec Marcus Foligno derrière le filet de Mike Condon, Subban a subi une blessure au cou. Alexeï Emelin l'a frappé avec son postérieur de façon bien accidentelle pendant que Subban tombait sur la patinoire. Les soigneurs du CH et des Sabres ont pris de longues minutes pour immobiliser sa tête avant de le transporter au vestiaire sur une civière.

«C'était très difficile pour nous de jouer les dernières minutes, a commenté le capitaine Max Pacioretty. Pour ma part, ça me rappelle de mauvais souvenirs de voir un joueur quitter la glace de la sorte, mais heureusement, P.K. bougeait et il est entre bonnes mains avec nos médecins.»

Subban a quitté le Centre Bell en ambulance par mesure préventive, alerte et conscient pendant que le personnel médical s'affairait à le placer sur la civière. Il bougeait tous ses membres.

Le plan des Sabres

Galchenyuk n'est pas juste en feu dernièrement. Il serait plus juste de dire qu'il se retrouve en orbite. À ses huit dernières rencontres, le troisième choix au total du repêchage de 2012 a touché la cible à 11 reprises. Au cours de cette période, il a marqué 48 % des buts de son équipe (11 en 23).

Depuis qu'il joue au centre de Pacioretty et de Sven Andrighetto, l'Américain a réussi des doublés à chacune de ses trois dernières rencontres. Avec ses 25 buts, Galchenyuk se retrouve maintenant au sommet des meilleurs marqueurs du CH, un but devant le capitaine.

À quelques heures du match, Brian Gionta parlait justement de son ancien coéquipier dans le vestiaire de l'équipe adverse.

«Nous savons qu'il traverse une très bonne période et nous devrons l'avoir à l'œil.»

Même si son nom figurait en grosses lettres dans le plan de match des Sabres, Galchenyuk a trouvé un autre moyen de se libérer et de faire parler son talent. Gionta, quant à lui, a savouré une douce revanche en marquant le but égalisateur en troisième période.

Le capitaine des Sabres a fait dévier un tir d'Evander Kane pour inscrire son neuvième but de la saison.

Torrey Mitchell a finalement eu le dernier mot en marquant le but décisif contre son ancienne équipe. Il a profité de la présence des colosses Stefan Matteau et Michael McCarron pour battre Robin Lehner qui n'a possiblement pas eu le temps de voir la rondelle.

Une réplique immédiate

Les séries représentent une illusion pour les Sabres et le CH. Dans un match sans réel enjeu, on était donc loin, même très loin, d'un classique.

Après une première période endormante, les visiteurs ont brisé la monotonie à mi-chemin en deuxième. Nicolas Deslauriers a redirigé une frappe de Jake McCabe pour marquer son cinquième but de la saison et le premier de sa carrière en 10 rencontres contre le CH.

Avant même que Michel Lacroix ne termine l'annonce du but des visiteurs, Galchenyuk créait l'égalité. Il n'y a eu que neuf petites secondes entre les deux buts. L'Américain a saisi une passe de Pacioretty pour déjouer Robin Lehner.

Et ce n'était pas fini pour Galchenyuk. Avant la fin du deuxième tiers, il a marqué son deuxième filet de la rencontre, cette fois en supériorité numérique après une passe d'Andrighetto.

En troisième période, Mitchell a donné la réplique à Gionta pour procurer une deuxième victoire d'affilée au Tricolore.

Aussi sur Canoe.ca




Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Match Sabres c. Canadien - 10 mars 2016

Voir en plein écran

Vidéos

Photos