Jonathan Bernier
Agence QMI

Alex Galchenyuk procure la victoire au Canadien

Match Stars c. Canadien - 8 mars 2016

Voir en plein écran

Jonathan Bernier

Dernière mise à jour: 09-03-2016 | 00h34

La force des jeunes. Voilà le slogan qu'avaient choisi d'utiliser les Nordiques au début des années 1990. Un slogan dont le Canadien s'est inspiré, mardi soir, au Centre Bell.

Non, on ne donnait pas cher de la peau du Tricolore face aux Stars de Dallas. On se demandait bien comment une formation privée de plusieurs joueurs réguliers, et dont la forteresse serait protégée par un gardien chancelant, allait pouvoir s'en sortir face à l'équipe présentant l'attaque la plus dangereuse de la LNH.

Comme ce fut le cas à Anaheim et à Los Angeles, face à deux autres puissances de l'Ouest, le Canadien a tenu son bout. Sauf que cette fois, le résultat du match s'est terminé en sa faveur.

Un gain de 4 à 3, acquis en prolongation grâce au deuxième but du match d'Alex Galchenyuk.
Pour la deuxième fois en autant de matchs au centre du premier trio, Galchenyuk a prouvé qu'il avait ce qu'il fallait pour s'acquitter de cette tâche.

D'abord complice du 24e but de Max Pacioretty, l'attaquant de 22 ans a fait bouger les cordages pour les 22e et 23e fois de la saison. L'Américain, dont l'éclosion ne semble plus faire aucun doute, a maintenant marqué neuf buts à ses sept derniers matchs.

Malgré son style toujours aussi échevelé, Ben Scrivens a repoussé 30 tirs pour savourer un premier gain depuis le 9 février.

Andrighetto gagne des points

Sans vouloir ne rien enlever aux hommes de Michel Therrien, il faut toutefois noter que les Stars traversent une période creuse. Ils n'ont remporté que trois de leurs onze derniers matchs.

Il y a maintenant une dizaine de jours que l'état-major du Canadien a commencé sa période d'évaluation en prévision de la prochaine saison.

Mardi soir, plusieurs espoirs ont profité de la visite d'une grosse formation de l'Association de l'Ouest pour afficher leurs couleurs.

À commencer par Sven Andrighetto qui, à la droite de Pacioretty et Galchenyuk, a démontré beaucoup de fougue.

Le Suisse a offert des belles explosions en zone neutre et en entrée de territoire en plus de travailler d'arrache-pied chez l'ennemi.

Sorti de sa coquille depuis son rappel, Michael McCarron s'est une fois de plus servi de son physique pour créer de l'espace à ses compagnons de trios. Il a fait sentir sa présence avec quatre mises en échec. Seul Mike Brown a distribué plus de coups d'épaules avec neuf. À souligner également, ses replis et son efficacité en territoire défensif.

Pateryn en confiance

Pour la quatrième fois au cours de sept derniers matchs, Greg Pateryn a franchi le plateau des 20 minutes. Une fois de plus, il a su s'acquitter de cette surcharge de travail sans que son efficacité en soit affectée. De plus en plus confiant avec la rondelle, il n'hésite plus à mettre toute la gomme lorsqu'il décoche des tirs vers le filet.

Toujours chez les arrières, Mark Barberio et Victor Bartley ont bien fait. Cependant, il semble manquer de communication au sein de ce duo. À quelques reprises, les deux joueurs se sont retrouvés du même côté de la patinoire ou derrière le filet en même temps.

Le Canadien disputera son prochain match jeudi, en recevant les Sabres de Buffalo.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos