Jean-François Chaumont
Agence QMI

Devante Smith-Pelly envoyé aux Devils

Devante Smith-Pelly envoyé aux Devils

Devante Smith-Pelly.Photo Martin Chevalier / Agence QMI

Jean-François Chaumont

SAN JOSE - L'attaquant Devante Smith-Pelly portait encore la casquette et le chandail du Canadien de Montréal, et de petites larmes coulaient sous ses yeux quand il a rencontré les journalistes au SAP Center, le domicile des Sharks de San Jose, lundi.

Échangé par le Tricolore aux Devils du New Jersey pour les services de Stefan Matteau, Smith-Pelly a encaissé très durement le coup.

«J'ai adoré mes jours à Montréal, a raconté l'ailier droit de 23 ans. C'était un rêve de jouer pour le Canadien. C'est difficile à accepter.»

«Je me suis fait des amis pour la vie avec le CH, a-t-il continué. Je devrai m'intégrer à un nouveau groupe. J'avais le sentiment que je cadrais bien avec l'équipe. Mais, les échanges font partie de notre réalité.»

À son réveil à San Jose, Smith-Pelly a immédiatement eu la puce à l'oreille.

«Quand le CH a acquis un autre ailier droit au ballottage ce matin, je me doutais qu'il pouvait se passer quelque chose, a-t-il expliqué. Je regardais toutefois l'horloge quand j'étais encore sur la glace et je voyais qu'il était midi en Californie (15 h à Montréal). Je commençais à croire que peut-être ça n'arriverait pas, que je n'étais pas pour être échangé. J'espérais rester avec le club.»

Trois équipes en 12 mois

Marc Bergevin a dressé un bilan très logique du séjour de celui qu'on surnommait «DSP» à Montréal.

«Il en sera à sa troisième équipe dans la Ligue nationale, a rappelé le directeur général. Quand nous avons acquis ses services des Ducks d'Anaheim, on savait qu'il manquait de constance. Nous espérions le voir changer à Montréal. Il a eu de la difficulté. J'espère qu'il relancera sa carrière au New Jersey.»

Le défenseur P.K. Subban et le capitaine Max Pacioretty se disaient déçus du départ de Smith-Pelly.

«C'est une journée où on s'attend à ce qu'il y ait des changements, a noté Subban. Je suis dans la ligue depuis quelques années et c'est toujours difficile de voir partir des coéquipiers. Tout le monde l'aimait. L'impact de certains joueurs dans une équipe va au-delà des chiffres et des statistiques. Quand tu as une saison comme la nôtre, des changements doivent être faits. Personne ne souhaitait le voir partir.»

«"Devo" est un bon ami depuis qu'il est arrivé, a renchéri Pacioretty. C'est malheureux. Il s'en va au New Jersey, au sein d'une équipe qui le désire. Espérons qu'il pourra bien faire pour eux et que le joueur que nous avons acquis fera bien pour nous.»

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos