Jonathan Bernier
Agence QMI

Le Canadien doit se contenter d'un point

Match Predators c. Canadien - 22 février 2016

Voir en plein écran

Jonathan Bernier

Le Canadien et les Predators se sont tapé une période de prolongation et une séance de tirs de barrage lors de leur rencontre lundi soir au Centre Bell.

C'est Craig Smith qui a clos le débat lors du tout dernier tir de la séance pour offrir un important gain de 2-1 aux visiteurs.

«Ce fut un match très défensif, comme on en voit souvent à cette période de l'année.

D'ailleurs, les deux buts en temps réglementaires ont été des lancers déviés de la pointe», a fait remarquer Mark Barberio.

En donnant la victoire aux siens, Smith a ainsi pu racheter l'occasion en or qu'il avait ratée au cours de la prolongation lorsque sa frappe a touché le poteau.

Quelques instants auparavant, Roman Josi avait également obtenu une chance en or de fermer les livres, mais il a fendu l'air au moment où Mike Condon tentait de compléter son déplacement latéral.

Un lent départ

La troupe de Michel Therrien aurait pu connaître une fin de soirée plus heureuse si elle s'était présentée en même temps que sa rivale.

Après 10 minutes de jeu, elle n'avait dirigé qu'un seul tir sur Pekka Rinne.

«On n'en a pas fait suffisamment. En début de match, nous ne faisions que nous débarrasser de la rondelle, a souligné Brendan Gallagher. Nous nous sommes ressaisis par la suite. Nous avons patiné davantage avec la rondelle et forcé leurs défenseurs à travailler plus fort.»

En fait, il a fallu environ 17 minutes avant que le Canadien ne fasse acte de présence dans ce match.

Un réveil qui a coïncidé avec certains remaniements de trio de l'entraîneur du Canadien.

Therrien a alors réuni pour la première fois depuis un bon bout de temps Max Pacioretty, Tomas Plekanec et Gallagher.

Une unité qui a provoqué des étincelles et qui fut à l'origine du seul but du Canadien, le 16e de la saison de l'Albertain.

En début de match, Viktor Arvidsson avait ouvert la marque en faisant dévier un tir de James Neal.

Condon et la loterie

Condon, qui se trouvait devant le filet pour un deuxième match de suite, a subi un 22e revers de la saison, un cinquième en prolongation.

Il n'a pas été en mesure de percer le mystère des équipes de l'Association de l'Ouest. Face à ces formations, le Canadien montre maintenant un dossier de 5-14-1.

«C'était un bel effort d'équipe, mais ce ne fut pas suffisant. On peut toujours en faire un peu plus. Quant aux tirs de barrage, c'est comme une loterie», a lancé Condon.

Cela dit, le gardien américain n'a pas à rougir de sa performance, lui qui a repoussé 29 des 30 tirs auxquels il a fait face.

Une lourde tâche attendra le Canadien mardi puisqu'il se rendra à Washington pour y affronter les Capitals, meneurs du classement général.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos