Jean-François Chaumont
Agence QMI

Le retour de Condon, DSP furieux

Jean-François Chaumont

GLENDALE - Ben Scrivens ou Mike Condon ? Michel Therrien n'a pas entretenu le mystère trop longtemps pour la visite du Canadien dans le désert de l'Arizona. Il fera confiance à Condon.

«Notre philosophie est assez simple: le gardien qui gagne va jouer, a résumé Therrien à sa sortie d'un entraînement au Gila River Arena, le domicile des Coyotes. On espère de ne pas jouer à la chaise musicale trop souvent.»

Après trois victoires d'affilée contre les Oilers d'Edmonton, les Hurricanes de la Caroline et le Lightning de Tampa Bay, Scrivens a subi un réveil brutal face aux Sabres à Buffalo en accordant trois buts sur seulement huit tirs. En moins de deux périodes, la baloune d'invincibilité de l'ancien gardien des Oilers venait de se briser.

En l'absence de Carey Price, le CH gardera donc ses deux gardiens sur un pied d'alerte.

«Oui, c'est un beau défi, a raconté Condon. Celui qui gagnera ses matchs et qui donnera une bonne chance de l'emporter à son équipe méritera de rester devant le filet. Ben et moi travaillons bien ensemble lors des entraînements, mais il est temps de ressortir avec plus de victoires.»

«J'aime ce type de pression, a enchaîné Condon. C'est normal, un entraîneur ne gardera pas éternellement un gardien perdant devant son filet. Tu dois gagner dans cette ligue, tu dois faire le travail.»

Pas une saison typique d'une recrue

Une fois la saison terminée, Condon aura un peu plus de temps pour décanter son année recrue dans la LNH. Il aura passé d'adjoint au gagnant du trophée Hart et Vézina à gardien numéro un du Tricolore pour ensuite se retrouver dans des batailles contre Dustin Tokarski et Scrivens.

«J'ai le sentiment de vieillir rapidement, a répliqué l'ancien gardien de l'Université Princeton. C'était une saison de premières. Tu ne peux jamais prédire ce qui arrivera au hockey. J'ai vécu plusieurs expériences cette saison. Ce n'était pas toujours facile, mais c'était un bon test pour mon caractère. Je grandis de ces expériences. J'espère simplement jouer le mieux possible.»

À l'image de son équipe, l'Américain de 25 ans n'a pas signé plusieurs victoires depuis le début du mois de décembre. Il a conservé un dossier de 5-14-1.

«C'est pénible quand tu ne gagnes pas souvent, comme c'est mon cas depuis plusieurs semaines, a-t-il admis. Mais, je refuse de me décourager. Je ne baisserai pas les bras, je veux continuer à me battre.»

Smith-Pelly dans l'ignorance

Pour une septième fois cette saison, Devante Smith-Pelly regardera ses coéquipiers de la passerelle de presse. Jacob de la Rose le remplacera au sein du quatrième trio face aux Coyotes.

«On veut qu'il s'implique physiquement et qu'il soit bon sur l'échec-avant», a expliqué Therrien au sujet de Smith-Pelly.

Visiblement, ce message n'était pas encore arrivé aux oreilles du numéro 21 ou il n'a tout simplement pas écouté ses entraîneurs.

Devant les journalistes, Smith-Pelly a dit qu'il ignorait ce que l'équipe pouvait lui reprocher.
«Je ne sais pas, a-t-il dit. Mieux jouer. Je ne sais pas.»

Relancé à savoir ce qui pouvait clocher dans sa façon de jouer dernièrement, l'ancien des Ducks a encore une fois détourné la question.

«Vous devrez l'entendre de lui (Therrien), a-t-il répliqué. Je ne sais pas. Je ne sais pas.»

Même s'il ne fait pratiquement rien sur la glace depuis une très longue période, il n'a pas vu venir ce changement.

«Oui, je suis surpris. Mais, nous avons perdu au dernier match et il a choisi de faire des changements. On verra si ça fonctionnera.»

Un autre petit changement

Absent face aux Sabres en raison d'une blessure à un pied, Nathan Beaulieu devrait renouer avec l'action. À l'entraînement, il formait un duo avec Tom Gilbert, alors qu'Alexeï Emelin se retrouvait encore avec Greg Pateryn.

«Je me sens mieux de jour en jour, a expliqué Beaulieu. C'était une étape importante aujourd'hui, je devais retrouver mes ailes à l'entraînement. Si je me sens à 100%, je serai en uniforme.»

Avec le retour plus que probable de Beaulieu, Mark Barberio devrait sauter son tour.

Formation à l'entraînement

Attaquants

Alex Galchenyuk-Tomas Plekanec-Brendan Gallagher
Max Pacioretty-David Desharnais-Sven Andrighetto.
Tomas Fleischmann-Lars Eller-Paul Byron
Jacob de la Rose-Torrey Mitchell-Dale Weise
Devante Smith-Pelly-Lucas Lessio

Défenseurs

Andrei Markov-P.K. Subban
Nathan Beaulie-Tom Gilbert
Alexei Emelin-Greg Pateryn
Mark Barberio

Gardiens

Mike Condon
Ben Scrivens

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos