Jonathan Bernier
Agence QMI

Carey Price s'entraîne «pour revenir au jeu»

Carey Price, blessé, à l'entraînement

Voir en plein écran

Jonathan Bernier

BUFFALO - «Si Carey s'entraîne extrêmement fort, ce n'est pas pour avoir une "shape" de plage cet été. Il veut revenir au jeu.»

Voilà l'image que Michel Therrien a utilisée pour rejeter du revers de la main les rumeurs selon lesquelles son gardien numéro un pourrait rater le reste de la campagne.

«Il y a beaucoup de spéculations. Plein de choses se diront et s'écriront à ce sujet. Vous devriez voir la manière dont il s'entraîne, le travail qu'il effectue, les efforts et les heures qu'il met pour revenir au jeu», a ajouté l'entraîneur du Canadien, quelques heures avant la rencontre face aux Sabres de Buffalo.

Et si Price venait lui-même nous parler de sa progression, peut-être les amateurs pourraient-ils avoir l'heure plus juste? Ce n'est pas demain la veille que cela se produira.

«C'est correct comme ça», a sèchement répondu Therrien à un confrère qui lui faisait remarquer que Price ne s'était pas adressé aux médias depuis sa mise hors de combat, en novembre.

Scrivens, un bon ingrédient

Pour plusieurs semaines encore, le Canadien devra donc s'en remettre à Ben Scrivens et à Mike Condon pour avancer dans sa course vers une place en séries éliminatoires.

Il semble désormais que le filet du Canadien appartiendra au gardien qui récoltera la victoire. Pour l'instant, ce gardien, c'est Scrivens.

«Ben va très bien. Il fait partie de la recette qui nous permet d'aller chercher des victoires. On ne veut pas la changer, a souligné Therrien. Je verrais mal comment je pourrais enlever Ben pour donner la chance à Mike de revenir. Ça lui mettrait une pression inutile.»

D'autant plus que le cerbère américain n'a remporté qu'une seule des huit dernières rencontres auxquelles il a pris part.

De l'expérience pour Condon

Parlant de pression, elle doit peser une tonne de moins sur les épaules de Condon depuis le début de la séquence victorieuse du Tricolore.

Bien que ce ne soit pas lui qui ait remporté ces matchs, le fait de savoir que la tâche de faire gagner cette équipe ne lui revient pas strictement doit lui faire le plus grand bien.

«Mike a fait de bonnes choses, même s'il n'avait pas beaucoup d'expérience au niveau professionnel. Je suis très conscient de la position dans laquelle nous l'avions mis. Il va apprendre beaucoup de cette expérience.»

Et c'est le Canadien qui en sortira gagnant.


Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos