Agence QMI

Aucun signe de maladie générative chez Todd Ewen

Aucun signe de maladie générative chez Todd Ewen

Todd Ewen.Photo Daniel Mallard / Agence QMI

Le cerveau du défunt hockeyeur Todd Ewen ne montrait aucun signe d'encéphalopathie traumatique chronique (ETC), d'après les analyses effectuées à cet effet, en Ontario.

Trouvé mort en septembre dernier, Ewen souffrait de dépression. Le suicide de l'ancien joueur du Canadien de Montréal n'est toutefois pas relié directement au désordre dégénératif touchant le cerveau, selon le Centre canadien des commotions, à Toronto.

«Ces résultats indiquent que chez certains athlètes, les commotions multiples ne mènent pas au développement de l'ETC», a noté Dr Lili-Naz Hazrati, qui a dirigé l'autopsie pratiquée sur le cerveau du hockeyeur, par voie de communiqué.

La veuve de Todd Ewen, Kelli, s'est montrée très surprise des résultats, estimant que son mari craignait justement de souffrir de l'ETC.

«Il était terrifié à la pensée de vivre avec une maladie dégénérative qui allait le priver de sa qualité de vie et il avait peur de se sentir comme un fardeau pour sa famille», a indiqué Kelli Ewen.
«Nous souhaitons que chaque personne souffrant des effets découlant de commotions cérébrales note que les symptômes ne sont pas automatiquement un diagnostic d'ETC», a-t-elle ajouté.

Décédé en février 2005, le hockeyeur Steve Montador avait aussi fait avancer la science à la suite d'une autopsie sur son cerveau. Dans son cas, le rapport avait montré qu'il soufftait d'ETC. Par la suite, la famille de Montador a entamé une poursuite judiciaire contre la Ligue nationale de hockey, en décembre dernier.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos