Pierre Durocher
Agence QMI

«Ce sera très difficile de faire les séries» -Therrien

«Ce sera très difficile de faire les séries» -Therrien

Michel Therrien.Photo Ben Pelosse / Agence QMI

Pierre Durocher

MONTRÉAL - Cette fois-ci, on ne peut reprocher à Michel Therrien de ne pas avoir parlé franchement. Il en a visiblement ras le bol, l'entraîneur-chef du Canadien de Montréal.

«On est très conscient que ce sera très difficile de faire les séries», a-t-il lancé dès le début de son point de presse, mercredi, au terme d'une défaite face aux Sabres de Buffalo.

On devine que messieurs Geoff Molson et Marc Bergevin n'apprécieront pas cette honnêteté de la part du coach, mais c'est la vérité.

On ne voit pas comment le vent pourrait tourner de bord pour le Canadien, qui vient de perdre neuf de ses 10 derniers matchs et 21 de ses 26 derniers.

C'est du jamais-vu, dit-on, dans la Ligue nationale de hockey depuis l'instauration de la formule du point accordé à une équipe qui perd en prolongation.

Les défenseurs blâmés

Le Canadien a trouvé le moyen de bousiller une avance d'un but en troisième période face aux Sabres, lui qui montrait une fiche de 16-2-2 lorsqu'il menait après 40 minutes.

«On ne parvient pas à marquer ce troisième but qui peut faire la différence, a commenté Therrien. On était pourtant en bonne position pour l'emporter.»

«On s'est mal défendu sur le premier ainsi que sur le troisième but des Sabres et c'est la raison pour laquelle on a perdu ce match.»

«Si on est incapable de bien se défendre autour du filet, on n'aura aucune chance de gagner.»

Sans les nommer, Therrien visait Alexeï Emelin, Tom Gilbert et Nathan Beaulieu. On pourrait aussi ajouter le nom de P.K. Subban, qui n'était pas au bon endroit sur le but égalisateur des Sabres.

Pas encore

Dans un autre coin du vestiaire, Max Pacioretty murmurait également ses réponses.

«C'est décevant puisque nous jouions une bonne partie après deux périodes, a souligné l'Américain. Mais quand les ¬Sabres ont marqué le but égalisateur, nous nous sommes dit: "Ah non, pas encore!" Nous restons des humains et ça devient difficile quand le même scénario se répète.»

En troisième période, Pacioretty avait une occasion en or de porter le coup d'assommoir aux visiteurs, mais il n'a pu déjouer Robin Lehner sur une échappée.

Un vote de confiance en péril?

Le directeur général Bergevin a accordé un vote de confiance à Therrien il y a deux semaines, mais pourrait-il être forcé d'agir autrement à la demande de Geoff Molson?

Ce dernier était censé prendre part jeudi à un événement de type tapis rouge au Centre Bell servant à ¬souligner le 30e anniversaire d'EFFIX, l'agence exclusive de représentation du Canadien.

On nous a toutefois fait savoir que monsieur Molson est retenu à l'extérieur de Montréal.

- Avec la collaboration de Jean-François Chaumont

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos