Agence QMI

Le doute s'installe dans le vestiaire du Canadien

PHILADELPHIE - Il y a déjà quelque temps que les observateurs et les amateurs remettent en doute la possible participation du Canadien aux prochaines séries éliminatoires. Mardi soir, dans le vestiaire des visiteurs du Wells Fargo Center, on a eu un premier indice que les joueurs commencent eux-mêmes à y songer.

«Tout comme celui de demain [mercredi soir, contre les Sabres], c'est un match que nous ne pouvions perdre. En ce moment, toutes les rencontres sont cruciales. Les points sont tellement difficiles à accumuler, a lancé Nathan Beaulieu, au terme de la rencontre.

«On regarde combien de points étaient nécessaires pour faire les séries l'an dernier. On essaie de ne pas porter trop attention à cette statistique, mais nous savons que demain [ce soir] il y aura deux points sur lesquels nous devrons absolument mettre la main», a-t-il ajouté, visiblement conscient de l'urgence de la situation.

Lessio amoché

Acquis des Coyotes de l'Arizona en retour de Christian Thomas, Lucas Lessio disputait son premier match dans l'uniforme du Canadien. Un baptême qui a failli bien mal se terminer, alors que Radko Gudas l'a accueilli au centre de la glace avec une mise en échec de la hanche.

Victime de ce qui semble être une blessure à la cheville gauche, l'attaquant de 23 ans a eu toutes les difficultés du monde à se relever.

Pour sa part, Gudas a été chassé de la rencontre après avoir écopé d'une punition majeure pour une charge aux genoux.

«C'était une mise en échec très basse. Je ne connais pas Gudas personnellement, mais il semble qu'on doive se méfier de lui chaque fois qu'il se trouve sur la patinoire», a souligné P.K. Subban.

«Ça ne reflète pas le style des Flyers. Ils misent sur des joueurs qui jouent dur et qui terminent leur mise en échec, ce qui est parfait. Mais je ne peux respecter un joueur qui donne ce type de mises en échec», a ajouté le défenseur, qui a maintenant récolté au moins un point dans neuf de ses 10 derniers matchs.

Par chance, Lessio semble avoir eu plus de peur que de mal puisqu'il se déplaçait sans trop de difficulté dans le vestiaire.

Gilbert de retour

Blessé lors de la visite du Canadien au Minnesota, le 22 décembre, Tom Gilbert était de retour sur la patinoire. Il a pris la place d'Alexeï Emelin, dont le vol annulé lui a fait rater l'entraînement de l'équipe, lundi.

«Ç'aurait été rêver en couleurs de penser que, après six jours sans toucher la glace, un seul entraînement matinal aurait permis de ramener les choses à la normale», a fait valoir Therrien, en matinée.

«Alexeï est un gros bonhomme qui a besoin de patiner. On n'a pas vécu une très belle expérience lors du match du 26 décembre. Ça avait été vraiment difficile pour lui. C'était une situation similaire, mais c'était seulement trois journées de congé», a-t-il rappelé.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Match Canadien c. Flyers - 2 février 2016

Voir en plein écran

Vidéos

Photos