Jonathan Bernier
Agence QMI

Le Canadien hors des séries

Jonathan Bernier

Depuis le temps qu'on le voyait venir, c'est maintenant fait.

Défait 4 à 1 par les Bruins, mardi soir au Centre Bell, le Canadien a chuté hors du portrait des séries éliminatoires pour la première fois de la saison.

Ce cinquième revers de suite, jumelé à la victoire des Devils sur les Flames, place, mardi soir, la troupe de Michel Therrien au 10e rang de l'Association de l'Est.

Inactifs mardi, les Sénateurs sont également passés devant le Canadien en ¬raison de leur match en main.

Fidèles à leur habitude contre les Bruins, les Montréalais ont amorcé le match en force. Ils avaient déjà obtenu quelques occasions de marquer lorsqu'Andreï Markov a commis une bourde monumentale en remettant le disque directement sur la palette de Maxime Talbot.

De retour dans l'enclave après avoir été frustré en échappée, le Québécois n'a pas raté cette deuxième chance.

«C'est entièrement de ma faute. Je n'ai pas d'excuse. Je prends le blâme pour ce but», a indiqué Markov à son retour au vestiaire.

Tous dans le demi-cercle

Le Centre Bell bruyant jusqu'alors s'est soudainement tu.

Il a fallu le premier but de Mark Barberio dans l'uniforme du Canadien, à mi-chemin de la deuxième période, pour rallumer la flamme des partisans.

Ç'a été le dernier moment de bonheur des amateurs du bleu, blanc, rouge.

Patrice Bergeron, dans les derniers instants de la période médiane, et David Pastrnak, à mi-chemin du troisième engagement, ont ramené l'avantage du côté des Bruins.

Sur ces deux buts, Mike Condon, déporté à l'une des extrémités de son demi-cercle, a été gêné dans son déplacement par l'un de ses coéquipiers.

Les joueurs du Canadien ont beau dire le contraire, lorsqu'un gardien a constamment un coéquipier sur le dos, c'est clairement un signe que ceux-ci ne lui font pas confiance.

Condon, qui compte maintenant autant de revers en temps régulier que de victoires (12), n'adhérait pas à cette hypothèse.

«Je ne le vois pas ainsi. Les gars essaient simplement de se sacrifier pour bloquer des tirs», a soutenu le gardien.

Deux autres blessés

Tuukka Rask, qui a toujours éprouvé sa part d'ennuis face au Canadien, a pu savourer une rare victoire face à sa bête noire.

Avant cette rencontre, il n'avait remporté qu'un seul de ses six départs précédents (1-4-1).

Malgré la victoire, le Finlandais a paru brouillon par moments avec des déplacements beaucoup trop prononcés et des retours mal contrôlés. Les attaquants du Canadien, un peu plus présents que d'habitude dans l'enclave, ont été incapables d'en profiter. Plus vifs, les défenseurs des Bruins les ont battus de vitesse presque à chaque¬occasion.

Blessé au bas du corps Nathan Beaulieu a quitté la rencontre avant la fin de la première période. Paul Byron a également dû déclarer forfait pour le troisième tiers.

Le Canadien bénéficiera d'une longue pause puisque son prochain match n'aura lieu que samedi, à Toronto.

Qui sait ce qui se passera d'ici là...

Brad Marchand a complété le pointage dans un filet désert.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Match Bruins c. Canadien - 19 janvier 2016

Voir en plein écran

Vidéos

Photos