Jonathan Bernier
Agence QMI

Le Canadien volé par Corey Crawford

Jonathan Bernier

Face à l'équipe de l'heure dans la LNH, le Canadien a chèrement vendu sa peau. Mais un manque flagrant de finition a causé sa perte.

Deux buts des Blackhawks de Chicago inscrits en première période ont mené ceux-ci à un gain de 2 à 1, jeudi au Centre Bell.

Les représentants de la Ville des vents ont ainsi porté à neuf leur série de victoires consécutives. Ils ont du même coup permis à Joel Quenneville de savourer une 783e victoire derrière un banc de la LNH. Il occupe maintenant seul le deuxième rang de l'histoire du circuit derrière l'illustre Scotty Bowman (1244).

Bien qu'ils aient contrôlé le jeu une grande partie de la première période, les visiteurs ont eu besoin du brio de Corey Crawford pour ajouter deux points au classement et rejoindre les Stars de Dallas au sommet de l'Association de l'Ouest.

«On doit lui donner crédit. Il a fait quelques arrêts spectaculaires», a indiqué Jeff Petry.

Les miracles de Crawford

Arrivé dans le match avec une moyenne de buts alloués de 1,38 et un taux d'efficacité de ,954 en cinq sorties contre le Canadien, le Châteauguois a multiplié les arrêts.

Il fut particulièrement fumant au milieu de deuxième période effectuant pas moins de quatre arrêts coup sur coup. Le gardien de 31 ans a également joué de chance en voyant Tomas Plekanec rater un filet ouvert. Ça ne s'améliore pas pour le Tchèque qui a fait bouger les cordages une seule fois à ses 28 derniers matchs.

Crawford a ajouté plusieurs autres exploits au troisième tiers en repoussant les 17 tirs des locaux, pour un total de 39 arrêts.

Encore solide

Dans le camp du Canadien, Mike Condon a, une fois de plus, offert une bonne performance, une cinquième consécutive. Mais pour une deuxième fois en autant de rencontres, son vis-à-vis lui aura été supérieur.

Tant sur le but de Jonathan Toews que sur celui de Ryan Garbutt, Condon n'a rien pu faire.
Bien caché derrière les défenseurs du Tricolore, le capitaine des Hawks n'a eu aucune difficulté à ouvrir la marque. Quant au but de Garbutt, son puissant tir frappé dans la partie supérieure du filet était tout simplement parfait.

Byron la mitraille

Non, la troupe de Michel Therrien n'a pas à rougir de sa performance. Ce fut sans doute son meilleur match depuis le début du mois de décembre.

Encore une fois, c'est leur incapacité à marquer avec régularité qui a coulé l'équipe.
Paul Byron fut le seul à déjouer Crawford. Il s'agissait de son huitième but de la saison.

«Sur le plan personnel, ça va très bien. Mais je me concentre à faire de mon mieux pour aider l'équipe à gagner», a déclaré Byron, qui a atteint un sommet personnel.

Sans rien enlever au rapide attaquant, voilà qui explique en partie les problèmes du Canadien. Max Pacioretty (17), Brendan Gallagher (11), Dale Weise (11) et Alex Galchenyuk (10) sont les seuls joueurs du Tricolore à avoir fait scintiller la lumière rouge plus souvent que lui cette saison.

Le Canadien quittera Montréal vendredi après-midi pour disputer une séquence de deux matchs en deux soirs, samedi à St. Louis, et dimanche à Chicago.

Aussi sur Canoe.ca




Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Match Blackhawks c. Canadien - 14 janvier 2016

Voir en plein écran

Vidéos

Photos