Agence QMI

Petry de retour, «DSP» dans les gradins

Petry de retour, «DSP» dans les gradins

Jeff effectuera un retour au jeu ce soir.Photo Jean-Yves Ahern / USA TODAY Sports / Archives

Dernière mise à jour: 14-01-2016 | 12h07

Le défenseur Jeff Petry, absent depuis le 6 janvier en raison d'une blessure du bas du corps, retrouvera sa place à la ligne bleue du Canadien de Montréal, ce jeudi soir, face aux Blackhawks de Chicago.

Employé comme attaquant supplémentaire la veille, l'attaquant Devante Smith-Pelly sera pour sa part laissé de côté.

Lors du dernier match du Tricolore, samedi, face aux Penguins de Pittsburgh, «DSP» a été employé pendant 9 min 54 s. Il a terminé la rencontre avec une fiche de -2.

«Petry, Tomas Fleischmann et Sven Andrighetto joueront, "DSP" est retiré de l'alignement», a indiqué l'entraîneur-chef Michel Therrien lors de son point de presse.

Smith-Pelly a récemment été mêlé à une histoire nébuleuse avec Alex Galchenyuk, mais Therrien a affirmé que son absence de la formation n'avait rien avoir avec cela.

Fleischmann effectuera donc un retour. Le Tchèque n'a pas joué depuis le 5 janvier. Il a amassé huit buts et 17 points en 41 parties cette saison.

Weise, le revenant

Quant à Dale Weise, l'attaquant a retrouvé ses coéquipiers lors de l'entraînement matinal au Complexe sportif Bell de Brossard.

Celui qui a patiné en solitaire au cours des derniers jours ne jouera cependant pas contre les Hawks.

Le Manitobain de 27 ans s'était blessé au pouce droit lors de la Classique hivernale Bridgestone face aux Bruins de Boston, le 1er janvier.

En 40 rencontres, Weise a récolté 20 points, dont 11 buts, un sommet personnel.

David Desharnais, Paul Byron, Torrey Mitchell et les défenseurs Petry et P.K. Subban n'étaient pas présents à la séance du matin.

Price retrouve la forme

De son côté, Carey Price s'est entraîné pour une quatrième journée consécutive. Sans revêtir l'équipement de gardien, il a patiné en compagnie du thérapeute Graham Rynbend.

Le défenseur Tom Gilbert a aussi participé à cette séance intime, lui qui est à l'écart depuis le 22 décembre. Il s'était alors blessé au bas du corps après avoir bloqué un tir de Zach Parisé, du Wild du Minnesota.

Mettre fin à une tempête

La seule façon pour le Canadien de mettre fin à une tempête, c'est en récoltant des victoires. Et le défi sera de taille ce jeudi soir.

Les Blackhawks débarquent à Montréal fort de leurs huit victoires d'affilée et ne sont plus qu'à deux points du premier rang de l'Association de l'Ouest avec 60 points.

«Nous voulons simplement nous concentrer sur le défi qui nous attend», a soutenu l'arrière Nathan Beaulieu.

La machine de Chicago est à ce point redoutable: elle domine la Ligue nationale de hockey avec 40 buts marqués en première période... et la fiche de l'équipe est de 25-3-2 lorsqu'elle inscrit le premier but.

Gagner, le meilleur baume

Incapables de coller deux gains consécutifs depuis la fin du mois de novembre, les joueurs de Therrien préfèrent aussi regarder vers le haut.

Après avoir compilé une fiche désastreuse de 3-11-0 en décembre, le Tricolore joue pour ,500 depuis le 1er janvier (2-2-0). Il a depuis concédé le premier rang de la section Atlantique aux surprenants Panthers de la Floride (57 points), puis le deuxième échelon aux Red Wings de Detroit.

Pendant ce temps, seulement trois points séparent le sixième échelon du troisième dans l'Atlantique. Le Lightning de Tampa Bay (48 points), les Bruins de Boston (47 points) et les Sénateurs d'Ottawa (46 points) sont maintenant à l'assaut de la troisième position détenue par Montréal.

Rares, les victoires

Pour la troupe de Therrien, le refrain est le même depuis la Classique hivernale: il faut accumuler les victoires. Et celles-ci ont été rares face aux Hawks.

Avec Jonathan Toews, Patrick Kane et Duncan Keith dans leurs rangs, les visiteurs ont remporté les trois derniers matchs - dont un par jeu blanc - en déclassant le Bleu-Blanc-Rouge 12-5 au chapitre des buts.

Le dernier gain du CH face à la bande de Joel Quenneville remonte au 11 janvier 2014, un duel qui s'est terminé en prolongation 2-1. Étonnant lorsqu'on regarde la fiche écrasante de 303-152-103-1 du Canadien à vie contre les Blackhawks, dont un dossier de 178-55-48-0 à domicile.

Entre les poteaux, les amateurs peuvent s'attendre à un duel entre les gardiens Mike Condon (12-10-3) et Corey Crawford (24-10-2). Originaire de Châteauguay, celui-ci vient de remporter ses six derniers départs.

Il s'agira du premier de deux affrontements entre les deux formations cette saison.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos