La finesse a le dessus

Hockey

Alexei Emelin célèbre son but avec ses coéquipiers. Photo Dave Abel / Agence QMI


Jonathan Bernier

Dernière mise à jour: 28-02-2013 | 09h17

Il semble que les Maple Leafs de Toronto n'aient plus de secret pour le Canadien de Montréal. Bien au fait que la troupe de Randy Carlyle tenterait de jouer la carte de l'intimidation, le Tricolore en a profité pour mettre un terme à sa séquence de deux revers face aux représentants de la Ville Reine.

Aussi sur Canoe.ca

Deux buts de Max Pacioretty, dont un sur un tir précis, ont préparé le terrain à un gain de 5 à 2.

Une belle façon pour l'attaquant du Canadien, mordu par Mikhail Grabovski lors du dernier match face aux Leafs, d'obtenir vengeance.

Fort de cette victoire, le Tricolore porte à trois points son avance sur les Penguins de Pittsburgh au sommet de l'Association de l'Est.

«Même si nous avions bien joué, on a laissé un gros point à Ottawa, a indiqué Pacioretty. Ce soir, tout le monde a travaillé pour faire en sorte que ça ne se reproduise pas.»

D'ailleurs, c'est à son compagnon de trio, Brendan Gallagher, qu'est revenu l'honneur d'inscrire le but gagnant.

Arborant désormais le 11, numéro avec lequel il a rempli les filets de la Ligue junior de l'Ouest (WHL), la recrue de 20 ans a inscrit, à mi-chemin du troisième engagement, le but qui allait faire la différence.

L'Albertain a profité d'une mise en jeu gagnée par David Desharnais pour foncer au filet. C'est de cette position qu'il a fait dévier le tir de Josh Gorges.

«On en parle à tous les entraînements et à tous les matchs. L'importance de se trouver près du filet est primordiale avec la qualité des gardiens», a souligné la recrue.

Les gros bras

À l'image de leur dernière visite à Montréal, les Maple Leafs, qui pouvaient compter sur le retour de Colton Orr, ont choisi de miser sur l'intimidation. Colby Armstrong, P.K. Subban et, surtout, Josh Gorges ont essuyé de solides mises en échec.

Ce dernier a définitivement été victime de la plus percutante. D'ailleurs, Mike Brown a reçu une punition majeure pour mise en échec par-derrière, en plus d'une punition de match.

«C'est le risque de jouer à la défense, a déclaré Josh Gorges. On sait que l'adversaire arrive à fond de train. On doit tout de même tenter de récupérer la rondelle.»

Le Tricolore a profité de cette supériorité numérique de cinq minutes pour diriger 10 tirs sur Ben Scrivens. Le gardien des Leafs a cédé sur le dernier, le rebond du tir de Subban ricochant sur l'une des jambières de Pacioretty.
Avec ce sixième but en six rencontres, Pacioretty donnait les devants 2-1 aux siens.

En première période, le Canadien avait également profité d'un ricochet pour niveler la marque. Le tir d'Alex Emelin avait alors dévié sur Tyler Bozak.

Le Russe faisait ainsi scintiller la lumière rouge pour la première fois depuis le 4 avril dernier (20 rencontres).

Défense serrée

À force de vouloir jouer des bras, les locaux en sont venus à négliger le côté offensif.

Malgré quelques chances de marquer, les hommes de Carlyle n'ont dirigé que 23 tirs sur Carey Price.

L'un d'entre eux est survenu lors d'un tir de punition accordé à Grabovski. L'homme masqué du Canadien n'a eu aucune difficulté à contrer la feinte peu convaincante de son opposant.

On avait déjà vu Grabovski avoir plus de mordant...
Bref, le Canadien a maintenant limité l'adversaire à 25 tirs ou moins à ses sept derniers matchs.

Frazer McLaren, en prenant Subban de vitesse et en bousculant Price, avait ouvert la marque en première période.

L'autre filet des Leafs fut l'œuvre de Clarke MacArthur. Ce dernier a profité d'une belle passe transversale de Nazem Kadri pour déjouer Price entre les jambières.

Brian Gionta a complété la marque dans un filet désert.



Vidéos

Photos