Contrat de deux ans pour Subban


Jonathan Bernier

Dernière mise à jour: 28-01-2013 | 20h37

Le défenseur P.K. Subban a finalement entendu raison. Il a accepté les termes d'une entente de deux saisons avec le Canadien de Montréal, lundi.

Après avoir pris le week-end pour mûrir sa décision, en compagnie de son agent Don Meehan et de ses parents, l'Ontarien a finalement signé son nom au bas d'un bout de papier lui garantissant 5,75 millions $.

Subban touchera 2 millions $ (au pro rata des 48 matchs) au cours de la présente saison et 3,75 millions $ la saison prochaine.
Sur ce point, le flamboyant défenseur aura réussi à faire étirer la sauce, le directeur général du CH, Marc Bergevin, lui offrant au départ 5,1 millions $.

Aussi sur Canoe.ca

Cependant, il a dû faire une croix sur l'entente à long terme qu'il souhaitait conclure avec l'organisation.

«Je ne veux pas entrer dans les détails, a répondu Subban à propos des raisons qui l'ont convaincue d'accepter un pacte de deux ans. Tout ce que je peux dire c'est qu'il s'agit de la meilleure entente pour moi, mais, plus important encore, de la meilleure entente pour le Canadien.»
À lui maintenant de prouver qu'il fait partie d'une classe à part et de construire le pont doré qui lui permettra de faire sauter la banque en juillet 2014.

À quand sur la glace?

Venant de relever son premier grand défi à titre de directeur général du Tricolore, Bergevin a accueilli la réponse du clan Subban avec énormément de bonheur.

«Des négociations parfois c'est long, parfois ça va plus vite, a-t-il déclaré. Nous sommes fiers et contents de l'avoir avec nous. Avec [Alex] Galchenyuk, [Brendan] Gallagher et lui, nous avons un excellent noyau de jeunes joueurs.»

Bien qu'anxieux de le voir porter l'uniforme bleu-blanc-rouge, Bergevin n'a pas voulu se mouiller sur l'éventuelle date de retour au jeu de l'arrière.

«Nous allons tous faire pour le réintégrer dans la formation le plus tôt possible», s'est-il contenté de déclaré.
Une chose est certaine, Subban, qui se trouvait toujours dans la région de Toronto, lundi soir, rejoindra ses coéquipiers, mercredi, à Ottawa.

Prêt dès maintenant

S'il n'en tenait qu'à lui, il profiterait de cette visite dans la capitale fédérale pour amorcer sa saison.

«Je suis prêt dès maintenant. Mais je dois attendre le feu vert de Marc et Michel [Therrien, l'entraîneur-chef], a-t-il lancé sans hésitation. Je me suis ennuyé. J'ai hâte de m'entraîner, de jouer et de prendre la route avec mes coéquipiers.»

Au cours du lock-out, Subban a multiplié les apparitions publiques et télévisuelles. Tellement, que plusieurs se sont demandé s'il avait trouvé du temps pour garder la forme.

«Je me suis entrainé quotidiennement. J'étais sur la glace à raison de trois heures et demi avec les Steelheads de Mississauga [Ligue de l'Ontario]», a-t-il décrit.

Et maintenant l'accueil

Le dossier étant enfin réglé, de quelle façon Subban parviendra-t-il à s'intégrer et quel impact aura son arrivée sur l'esprit de corps de l'équipe?

«La plupart sont mes coéquipiers depuis deux ans et demi. Je suis entré en contact avec quelques-uns au cours des dernières semaines. Je connais Alex Galchenyuk pour l'avoir rencontré au repêchage et Brandon Prust pour avoir patiné avec lui au cours de l'été.»

D'ailleurs, même s'il est demeuré chez lui, Subban assure avoir regardé tous les matchs. Il a trouvé difficile de ne pas prendre part à la magnifique cérémonie d'ouverture ni de pouvoir participer aux succès de l'équipe.

«J'ai vu une équipe énergique, des coéquipiers prêts à se soutenir les uns les autres. Et quel début de saison d'Andrei Markov. Il est tellement plaisant à regarder», a-t-il louangé.

Reste à voir si le Russe, qui ne semble pas lui vouer une grande admiration, aura la même réflexion.

En 160 rencontres de saison régulière avec le Tricolore, Subban, qui était joueur autonome avec restriction, a amassé 76 points, dont 21 buts. Il a ajouté 12 points en 21 duels lors des séries éliminatoires.


Vidéos

Photos