Brisebois demeure optimiste


Benoît Rioux

Entraîneur responsable du développement des joueurs avec les Bulldogs de Hamilton, Patrice Brisebois affirme que les défenseurs Nathan Beaulieu et Jarred Tinordi ont énormément appris malgré le difficile début de saison de l'équipe.

«Un joueur apprend beaucoup plus dans l'adversité que dans la victoire, a noté Brisebois. Dans un sens, c'est une bonne chose ce qui passe cette année chez les Bulldogs.»

Avec seulement 13 victoires en 40 matchs, le club-école du Canadien de Montréal occupe présentement le dernier rang de la Ligue américaine.

«Dans le cas de Beaulieu, il a gagné presque partout dans le passé, a indiqué Brisebois. Récemment, je pense que ça lui a fait mal de ne pas être invité au camp du Canadien, mais il comprend qu'il est encore en période d'apprentissage. D'ailleurs, j'aime beaucoup son éthique de travail dernièrement.»

À propos de Tinordi, Brisebois souligne sa grande maturité.

«Tinordi en est un autre qui apprend dans l'adversité cette année, a déclaré l'ancien défenseur du Tricolore. Il a atteint la finale de la Coupe Memorial deux années consécutives et il se rend compte que ce n'est pas toujours aussi facile.»

Globalement, Brisebois croit que l'organisation du Canadien a un très bel avenir.

«Il faut bâtir de la bonne façon, a-t-il résumé. Le but ultime, c'est de gagner la coupe Stanley, mais il faut être patient. Nous sommes très, très confiants dans l'organisation. Il y a une belle énergie présentement.»

Encourager les bénévoles

En plus de ses fonctions avec les Bulldogs, Brisebois a accepté d'être porte-parole pour le programme «Kraft le Hockey Continue». Dans le cadre de celui-ci, la contribution de 25 personnes sera soulignée et 1 million $ sera versé à des associations affiliées à Hockey Canada.

Cinq bénévoles faisant le plus d'efforts pour la pratique du hockey dans leur collectivité seront notamment choisis. Un montant de 100 000$ sera ainsi remis à l'association locale de hockey mineur de chaque gagnant.

«Si je me transporte à l'époque où je jouais au hockey mineur dans le quartier Saint-Michel, j'ai une pensée pour Richard Gladu, s'est rappelé Brisebois. Ce gars-là était d'abord entraîneur et ensuite président du hockey mineur. Il semblait s'occuper de tout : les tournois, l'équipement, les horaires.»

Même s'il est passablement occupé, Brisebois songe d'ailleurs lui-même à soumettre la candidature de monsieur Gladu dans le cadre du concours organisé par Kraft.

Partout au Canada, les gens ont jusqu'au 8 mars pour inscrire un bénévole sur le site www.KraftleHockeyContinue.ca.


Vidéos

Photos