Les joueurs du Canadien font des heureux

Malgré le lock-out qui sévit dans la Ligue nationale de hockey (LNH), certains joueurs du Canadien ont pris le temps encore une fois cette année de visiter les enfants malades de l'Hôpital général de Montréal, vendredi.

Aussi sur Canoe.ca

C'est grâce à l'initiative du joueur autonome Mathieu Darche que les jeunes partisans ont eu la chance de rencontrer leurs joueurs favoris.

«Je n'ai pas eu besoin de supplier les gars! a lancé Darche. Je sais que Brian Gionta et d'autres joueurs y avaient aussi pensé. Je m'entraîne avec Francis Bouillon, et dès que je lui en ai parlé, il n'a pas hésité une seconde.

«C'est quoi prendre quelques heures dans notre journée pour venir voir ces jeunes-là? Les séjours dans les hôpitaux, ce n'est jamais agréable.»

«Lorsque l'on fait ce genre de chose, on revient à la maison en appréciant beaucoup plus de choses, a pour sa part expliqué Gionta. J'ai trois enfants et de les voir heureux et en santé, ça remet tout en perspective.»

Ces visites sont toujours très émotives pour les athlètes. Ces derniers rencontrent des enfants qui doivent traverser de grandes épreuves. Malgré tout, la seule présence de leurs idoles suffit souvent à faire naître un sourire.

«C'est pour ça que nous sommes là aujourd'hui [vendredi], pour amener un peu de lumière, de joie et de voir des petits visages heureux, a raconté Josh Gorges, visiblement émut. En ce moment, ça, c'est plus important que de jouer au hockey.»

«Parfois il a presque fallu qu'on sorte de la chambre, parce qu'on ne veut pas verser une larme devant l'un des enfants. On souhaite faire partie d'une expérience positive et revigorante pour eux. Ils ne veulent pas nous voir pleurer, mais parfois, ça nous brise tout simplement le cœur.»

Dans des situations comme celle-là, le lock-out prend une tout autre signification.

«Cette journée nous ouvre les yeux, a poursuivi le défenseur. Peu importe si on trouve que les choses ne vont pas bien en ce moment, ce n'est vraiment pas si grave. Il y a des situations bien pires que la nôtre et des gens qui souffrent beaucoup plus que nous en ce moment.»


Vidéos

Photos