P.K. Subban soutient l'Association des joueurs

Même si P.K. Subban s’est trouvé un emploi comme analyste pour le réseau SportsNet pendant qu'il est tenu à l'écart du jeu en raison du lock-out de la Ligue nationale de hockey (LNH), le joueur de 23 ans préférerait être sur la glace du Centre Bell et faire vibrer les amateurs.

Malgré les ratés dans les négociations, tout n'est pas perdu, selon lui.

«Il y a ce concept intéressant de laisser les joueurs et les propriétaires se parler sans [le directeur de l'Association des joueurs] Donald Fehr et [le commissaire de la LNH] Gary Bettman. Je suis un peu optimiste.

Aussi sur Canoe.ca

«Mais nous avons engagé Fehr pour négocier une entente juste, pas seulement pour les joueurs, mais pour les propriétaires aussi», a rappelé Subban.

L’arrière du CH est un de ceux qui apportent leur soutien indéfectible à Fehr et à l'Association des joueurs (AJLNH), quoi qu'il arrive.

«En tant que syndicat, nous n'avons jamais été aussi forts par le passé. Les gars sont en confiance, ont confiance en Fehr et nous continuerons de lui faire confiance, d'ailleurs. Je soutiens le syndicat tant que nous pouvons avancer.» D'aucuns voient la dissolution de l'AJLNH comme une possible solution au lock-out. Subban ne sait pas si c'est la décision à prendre, mais une chose est certaine, il désire un règlement du conflit.

«Je soutiens l'AJLNH, peu importe la direction qu'elle prend, mais le temps presse. Les gars veulent jouer au hockey et qu'une entente soit conclue.»

En attendant, même s'il est toujours sans contrat avec le Canadien, celui qui est joueur autonome avec compensation continue de s'entraîner quotidiennement en vue de son retour éventuel dans l'uniforme du Tricolore. La seule chose qu'il ne fait pas par les temps qui courent, c’est peaufiner son «spinorama», la feinte qui fait sa réputation dans la LNH.

«Mais elle est toujours dans mon répertoire. Les gars devront quand même y faire attention!»


Vidéos

Photos