Lock-out: de nouvelles réserves

Que Gary Bettman et Donald Fehr soient présents ou non aux négociations, la jauge d'optimisme d'Erik Cole n'augmentera pas pour autant.

Depuis l'échec de la médiation, les joueurs disent attendre la prochaine étape. En ce sens, le commissaire de la Ligue nationale de hockey (LNH) a fait un pas vers l'avant, jeudi, en proposant une rencontre entre les propriétaires et les joueurs seulement.

Sauf que l'idée ne fait pas l'unanimité au sein des joueurs.

Aussi sur Canoe.ca

«Tant que les mêmes personnes des deux clans participeront aux négociations, il y aura toujours les mêmes problèmes, a confié Cole à la chaîne TVA Sports. Que Donald (Fehr) ou Gary (Bettman) soient présents ou non, je ne crois pas que ça changera grand-chose.

«Je ne vois pas pourquoi Bettman pense que de se retirer du processus est la réponse, a-t-il renchéri. Je pense que sa présence ainsi que celle de Fehr est une façon d'arriver à une entente plus rapidement.»

L'idée a été lancée, mais les moyens de la rendre réalisable n'ont pas encore été dévoilés.

Pour l'instant, les quatre mêmes propriétaires participent aux négociations : Jeremy Jacobs (Bruins de Boston), Murray Edwards (Flames de Calgary), Ted Leonsis (Capitals de Washington) et Craig Leopold (Wild du Minnesota). Mais maintenant, les choses pourraient changer, et pour le mieux, selon Brian Gionta.

«C'est certainement une avenue que nous devons considérer, a indiqué le capitaine du Canadien de Montréal. Ça pourrait nous être utile. En ce moment, s'il y a de nouveaux moyens pour en venir à une entente, nous devons les essayer. Si nous avons les bons joueurs et les bons propriétaires à la table des négociations, ça pourrait fonctionner.»

Moen apporte son appui

De son côté, Travis Moen rejoint les propos de Gionta et ne dit pas non à cette nouvelle approche.

«Avoir d'autres propriétaires présents aux rencontres et pouvoir leur montrer notre plan, ça pourrait être une bonne façon de faire avancer les choses, a-t-il souligné.

«Les deux derniers jours ont été très décevants. On veut jouer et on espérait que la médiation puisse nous rapprocher, mais ce n'est pas ce qui est arrivé. On a pourtant fait beaucoup de concessions au cours des deux derniers mois.»


Vidéos

Photos