Une amélioration pour Nathan Beaulieu

Canadien

Nathan Beaulieu Photo Jocely Mallette / Agence QMI

Patrice Brisebois a déjà été défenseur dans la Ligue nationale de hockey. Il est donc bien placé pour évaluer le travail d'un jeune comme Nathan Beaulieu.

Celui qui est maintenant directeur du développement des joueurs pour le Canadien de Montréal croit d'ailleurs que le jeune défenseur de 19 ans a beaucoup progressé depuis son arrivée avec les Bulldogs de Hamilton.

Selon Brisebois, Beaulieu a grandement amélioré son éthique de travail pendant les entraînements.

«Les amateurs ont souvent l'impression qu'il est arrogant, mais il donne ses premiers coups de patin au niveau professionnel et il est jeune, a-t-il mentionné sur les ondes de la chaîne TVA Sports, mercredi. C'est une bonne personne et il veut apprendre. Au début, il était un peu nonchalant. Après les exercices, l'entraîneur-chef Sylvain Lefebvre aime bien que ses joueurs fassent un tour de patinoire.

«Nathan patinait, mais pas à son maximum. Maintenant, je n'ai même plus besoin de lui dire et il patine à la plus haute intensité qu'il peut.»

Comme plusieurs autres personnes, l'ancien défenseur du Canadien est impressionné par les qualités offensives du choix de premier tour du repêchage de 2011 de la LNH de l'organisation montréalaise, mais croit qu'il doit améliorer son jeu défensif.

«Nous savons tous à quel point il est talentueux. Il a un coup de patin extraordinaire, une bonne vision du jeu et un très bon lancer. Toutefois, c'est un processus, il faut être patient et prendre le temps de lui expliquer. C'est également le cas pour les autres joueurs de la formation. Je me mets dans sa peau et je peux le comprendre.»

La maturité de Tinordi

Par rapport aux autres défenseurs des Bulldogs, un autre nom qui a retenu l'attention de Brisebois est celui de Jarred Tinordi.

«Il a eu une belle progression depuis qu'il est à Hamilton, a-t-il expliqué. Même s'il a seulement 20 ans, c'est comme s'il en avait 30. C'est un vrai meneur, il veut s'améliorer chaque jour et son attitude est exemplaire.»

Trois autres recrues sont présentes à la ligne bleue chez les hommes de Sylvain Lefebvre, soit Antoine Corbin, Morgan Ellis et Greg Pateryn. Corbin, qui a obtenu un contrat après le camp d'entraînement, a particulièrement impressionné.

«Il est gros et possède un bon coup de patin, a souligné le directeur du développement. Pour moi, c'est ma surprise. Il s'améliore au fil des rencontres et il fait bien. Il a parfois des soirées plus difficiles, mais c'est normal.

«Quant à Morgan Ellis, je l'ai découvert à la Coupe Memorial, avec les Cataractes de Shawinigan. Malheureusement, il s'est blessé durant le camp et n'a pas patiné durant un mois, mais il a redoublé d'efforts. Depuis la blessure de Greg Pateryn, il affronte les meilleurs trios adverses avec Tinordi.

«Pateryn jouait très bien avant d'être blessé. Malheureusement, il sera absent pendant longtemps, mais c'est le hockey.»


Vidéos

Photos