Plekanec surpris

Canadien

Tomas Plekanec © Archives/Agence QMI


Pierre Durocher

COLLINGWOOD, Ontario | Erik Cole est visiblement destiné à amorcer la saison au sein du troisième trio en compagnie de David Desharnais et de Mathieu Darche.

C’est du moins ce qu’il faut en déduire puisque Jacques Martin continue de réunir ces trois joueurs durant les séances d’entraînement qui se tiennent à Collingwood. Ils ont aussi évolué ensemble lors du dernier match préparatoire contre le Lightning à Québec.

Martin préfère employer Andrei Kostitsyn avec Tomas Plekanec et Michael Cammalleri tandis que le trio Pacioretty-Gomez-Gionta est demeuré intact.

Cette décision a de quoi étonner puisque Cole a constitué la principale prise du Canadien sur le marché des joueurs autonomes.

L’entraîneur en chef explique qu’il tente des expériences dans le but de mieux équilibrer ses lignes d’attaque.

Étrangement, Cole ne participe pas aux attaques massives depuis quelques jours.

Étonné lui aussi

« Je suis moi aussi surpris de ne pas jouer avec Cole, a admis Plekanec après la séance d’entraînement d’hier. On a disputé deux matchs préparatoires ensemble et j’avais bien aimé l’expérience.

« Cole ne craint pas de foncer au filet et il se sert bien de sa vitesse et de sa force. On avait besoin de ce genre d’attaquant de puissance », a-t-il ajouté.

« C’est toutefois la tâche de l’entraîneur de former des trios équilibrés. On verra bien à quoi ressembleront les lignes d’attaque lorsque la saison débutera. Il pourrait y avoir d’autres changements », a prévenu Plekanec.

Martin reprocherait à Cole de se concentrer un peu trop sur l’attaque et de négliger ses replis défensifs.

À la pointe

Plekanec ne semble pas être entiché outre mesure d’être employé à la pointe durant les attaques massives en compagnie de P.K. Subban.

« Il est normal que je me sente plus à l’aise comme attaquant, a-t-il dit. En l’absence d’Andrei Markov, on me demande de jouer à la pointe et il y aura une période d’adaptation. »

David Desharnais le remplace comme joueur de centre avec Kostitsyn et Cammalleri. Sur la deuxième unité d’attaque massive hier, on a vu les membres du trio de Gomez travailler avec Chris Campoli et Yannick Weber à la pointe, ou encore Raphael Diaz. Darche a aussi été utilisé avec l’avantage d’un joueur.

Camp tranquille

Meilleur marqueur du Canadien au cours des deux dernières saisons, Plekanec a connu un camp d’entraînement plutôt tranquille, ne récoltant que deux mentions d’aide en cinq rencontres.

« J’aurais aimé faire meilleure figure lors des matchs préparatoires, a confié le Tchèque de 28 ans. Les entraîneurs ont utilisé plusieurs jeunes et ce n’est que vers la fin qu’on a retrouvé des trios plus réguliers. Je ne dis pas que j’ai pris les choses aisément, mais en vieillissant, on apprend à mieux doser ses énergies. »

Plekanec a rappelé qu’il avait eu un camp du tonnerre l’an dernier et que cela ne l’avait pas empêché de connaître une saison moins productive (57 points) que la précédente.

Il croit que le Canadien forme une meilleure équipe cette saison.

« Avec l’ajout d’un attaquant comme Cole, on pourra miser sur trois lignes d’attaque capables de marquer des buts. On n’en comptait que deux il y a deux ans lorsque l’équipe a atteint la finale d’association, et ça nous avait nui à la fin », a rappelé Plekanec.


Vidéos

Photos