Des exercices à portes closes

Canadien

Le public n’était pas admis à l’entraînement du Canadien dirigé par l’entraîneur Jacques Martin hier à Collingwood. © John Know/Agence QMI


Pierre Durocher

COLLINGWOOD | Les séances d’entraînement que le Canadien tient cette semaine à l’aréna Eddie Bush se déroulent devant des gradins vides.

Contrairement à ce que l’on avait vu par le passé à Saint-Jovite et à Clermont, le public n’est pas admis à l’intérieur de l’aréna, qui fait partie d’un bâtiment historique.

« Vous ferez le message à Jacques Martin que ce n’est pas correct d’agir ainsi », nous a lancé une dame bien déçue, qu’on a croisée dans le stationnement de l’amphithéâtre situé en plein coeur de la petite ville qui se trouve à deux heures de route de Toronto.

Par ailleurs, Martin a refusé de dévoiler quelles sont les activités hors glace qui attendent les joueurs après les entraînements du matin. C’est un secret d’État !

« C’est confidentiel, a-t-il expliqué. Ce sont des activités spécifiques à la région et qui varient d’année en année. On fait ça pour bien préparer l’équipe en vue de la nouvelle saison, pour renforcer l’esprit d’équipe. Plusieurs entreprises agissent ainsi avec leur personnel. »

C’est la première fois que Martin amène l’un de ses clubs à Collingwood, où se trouve le Blue Mountain Resort, qui a des airs de Tremblant, ayant été conçu par Intrawest.

« C’est une nouvelle expérience et cela a l’avantage d’être situé non loin de Toronto, où nous amorcerons la saison jeudi ».

Visite d’une base militaire

Même les joueurs avaient reçu le mot d’ordre de ne rien dire aux journalistes au sujet des activités hors glace auxquelles ils se sont prêtés.

On a cependant pu voir, sur le compte Twitter de P.K. Subban, une photo le montrant revêtu d’un uniforme de soldat ! Les joueurs ont passé l’après-midi dans une base militaire de la région, nous dit-on.

« Ce genre de retraite fermée peut nous permettre de découvrir de nouveaux leaders, a souligné Mathieu Darche. Du moins, ça nous confirme certaines choses. Il y avait de petits problèmes à régler à notre arrivée ici dimanche soir et Brian Gionta a vite pris la situation en mains. »

Le nouveau venu Chris Campoli apprécie grandement cette retraite fermée.

« C’est une bonne occasion d’apprendre à mieux connaître mes nouveaux coéquipiers. Ça ne pouvait pas mieux tomber. »

Des compagnons différents pour Erik Cole

Jacques Martin avait formé hier les mêmes trios et les mêmes paires de défenseurs que lors du dernier match préparatoire contre le Lightning.

Erik Cole s’est donc retrouvé une fois de plus dans le troisième trio, avec David Desharnais et Mathieu Darche.

«Je me suis joint à un nouveau groupe et c’est une bonne chose que je me familiarise avec tous les joueurs. On m’a mentionné qu’avec le Canadien, les trios sont modifiés régulièrement.

«Il est donc préférable que j’apprenne à jouer avec tout le monde», a raconté Cole, qui a apprécié jouer en compagnie de Desharnais et de Darche à Québec.

Il a déjà pris part à des retraites fermées avec les Hurricanes de la Caroline, notamment à Jasper, en Alberta.

«Ça nous aide toujours à mieux nous connaître avant le début d’une saison, à nous éloigner de nos obligations familiales, a-t-il expliqué. C’est une recette qu’un bon nombre d’équipes utilisent.»

Les blessés

Lars Eller rencontrera le médecin demain ou jeudi à Toronto dans le but d’obtenir le feu vert et de reprendre les exercices avec contact, lui qui se remet d’une opération à une épaule.

Andrei Markov, Travis Moen et Ryan Moen ne s’entraînent toujours par avec leurs coéquipiers, mais ils sont à Collingwood. Moen pourrait toutefois le faire aujourd’hui.


Vidéos

Photos