Desharnais en pleine forme

Camp

Opéré au genou le printemps dernier, David Desharnais ne ressent aucune douleur. © Charles William Pelletier/Agence QMI


Pierre Durocher

Le deuxième match intra-équipe, hier a permis de constater que David Desharnais est pleinement remis de son opération au genou subie au printemps.

Le petit attaquant avait des ailes sur la patinoire. Desharnais n’a pas marqué, mais il a préparé les buts d’Alex Henry et de Brendan Gallagher.

« Ça fait du bien de participer à un match. Je n’ai ressenti aucune douleur », a confié celui qui s’était blessé lors de la série contre les Bruins.

Desharnais a été impressionné par la tenue affichée par Gallagher, qui démontre une belle vitesse.

« Il exécute de bonnes feintes et il travaille fort, a souligné Desharnais. Comme moi, Gallagher n’est pas grand. S’il veut atteindre la LNH, il doit surtout croire en lui. »

À pareille date, l’an dernier, on se demandait si Desharnais était trop petit pour tenir son bout dans la LNH. Il a fait taire les sceptiques en amassant 22 points en 43 matchs.

Mathieu Darche a marqué deux buts pour l’équipe C, qui l’a emporté 5 à 4.

« Deux buts à la Darche, soit en me postant devant le filet pour saisir des rondelles libres », a précisé celui qui se dit en grande forme.

Darche a vanté le jeu du défenseur Nathan Beaulieu, premier choix du Canadien au dernier repêchage. Le porte-couleurs des Seadogs de Saint-Jean n’a pas participé au pointage, mais il s’est bien tiré d’affaire.

Plekanec à fond de train

On a bien aimé aussi les efforts de l’attaquant Alexander Avtsin, auteur d’un but et d’une passe.

Tomas Plekanec a roulé la pédale au fond comme d’habitude, lui qui a terminé le match avec un but et deux passes. Le Suisse Alain Berger a pour sa part récolté un but et une aide.

Jarred Tinordi progresse bien. Jacques Martin a noté que le défenseur se sent plus en confiance cette année en possession de la rondelle.

Alexeï Yemelin, en vedette lors du premier match intra-équipe, n’a pas distribué de percutantes mises en échec hier, mais il s’est fait remarquer par la qualité de son jeu en général.

Le Russe de 25 ans est un sérieux candidat pour amorcer la saison à Montréal.

« Il déplace bien la rondelle et j’aime sa détermination, a souligné Martin. Il faut réaliser que Yemelin est plus expérimenté que les autres. Il a joué dans la KHL et il a pris part au Championnat du monde. Ça l’avantage. »


Vidéos

Photos