«On va recommencer là ou on avait laissé» -Maxim Lapierre

Canadiens

Maxim Lapierre © Agence QMI

- Guillaume Cloutier

Dernière mise à jour: 23-07-2010 | 10h33

BROSSARD - Il faut bien en convenir, Maxim Lapierre a connu une dernière saison quelque peu décevante, bien en deçà des attentes. Une blessure à la cheville droite l’aura ennuyé pendant la totalité de la saison.

Ayant nouvellement paraphé une entente d’un an avec le Canadien, le résident de Brossard jure que ce sera le vrai Maxim Lapierre, soit celui qu’on a pu voir évoluer il y a deux ans de même qu’en séries éliminatoires le printemps dernier, qui sautera sur la patinoire au prochain camp d’entraînement du Tricolore, en septembre.

La décision du directeur gérant du Canadien de ne pas offrir de contrats aux vétérans Dominic Moore et Glen Metropolit laisse le poste de troisième centre vacant, un poste que Lapierre ne convoite pas réellement. «Je crois avoir bien fait à l’aile droite cette saison. Je ne sais pas si l’organisation voudra m’employer au centre ou à l’aile, mais une chose est sûre, c’est que je m’attends à jouer sur le troisième trio la saison prochaine.»

L’échange de Jaroslav Halak a provoqué une onde de choc un peu partout au Québec. Lapierre a-t-il été surpris par cette transaction ? «Non pas vraiment, je crois qu’il y avait beaucoup de questions, point de vue monétaire et sur d’autres détails, mais en bout de ligne, je sais que l’organisation a pris la bonne décision.»

Lapierre n’a pas été aussi loquace sur le départ du jeune Sergei Kostitsyn, préférant s’abstenir de commenter la situation. «J’aime mieux ne pas m’exprimer là-dessus.»

Saison ordinaire

Le beau parcours de la Sainte-Flanelle en séries éliminatoires a réussi à faire oublier la saison ordinaire qu’elle a connue de même que sa qualification in extremis pour la danse printanière. Le Canadien pourra-t-il répéter ses exploits l’an prochain ? «Je pense que oui. On va recommencer là où on avait laissé. On a une bonne équipe et tous les éléments sont tombés en place cette saison», fait valoir Lapierre.

Une saison entière vient de passer sans que le Canadien ne désigne un capitaine, une situation qui n’inquiète guère le joueur de 25 ans. «Il y a beaucoup de leaders dans l’équipe. Je crois que tout va se décider naturellement. À un moment donné, quelqu’un va finir par s’imposer, puis il deviendra le capitaine, c’est tout», philosophe Lapierre.


Vidéos

Photos