André Cyr
Journal de Montréal

«Mon rêve s'est réalisé»

Ann-Renée Desbiens dispute un premier match avec l'équipe canadienne - «Mon rêve s'est réalisé»

Photo AFP

André Cyr

GANGNEUNG | Jocelyne Laroque a joué son 100e match de hockey international avec l'équipe canadienne, mais c'est probablement Ann-Renée Desbiens qui se souviendra le plus de cette journée.

La gardienne de but de La Malbaie a disputé son premier match officiel avec l'équipe canadienne, et elle a fait ça de belle façon.

Desbiens a repoussé les 18 tirs des Athlètes olympiques de Russie, menant son équipe à une victoire de 5 à 0 dans une rencontre de la ronde préliminaire.

« Mon rêve est enfin devenu réalité », s'est exclamée Desbiens face aux journalistes.

« Le fait de m'être entraînée avec les meilleures joueuses au monde (ses coéquipières), qui ont toutes des tirs dangereux, et d'avoir joué plusieurs matchs préparatoires m'a donné tellement de confiance. »

Manque de punch

Les Russes n'ont été dans le coup qu'en première période, où aucune équipe n'a pu s'inscrire au pointage.

À leur décharge, il faut dire qu'elles se sont présentées sur la glace de l'aréna Kwandong privées de quelques-unes de leurs joueuses qui ont été convaincues de dopage.

Ça leur aurait pris un « petit remontant » comme on dit en bon québécois, mais on les soupçonne de ne plus vouloir prendre de chances de ce côté !

1, 2, 3, 4, 5

Les vannes se sont ouvertes par la suite. Les protégées de Laura Schuler ont inscrit cinq buts sans réplique.

Rebecca Johnston, qui entrait en trombe dans l'enclave, a d'abord accepté une passe parfaite de Brianne Jenner postée derrière le filet, pour prendre la gardienne Nadezhda Morozova en défaut.

Puis Hayley Irwin, en supériorité numérique, a fait dévier un lancer de loin de Johnston, sur lequel Morozova n'a eu aucune chance.

Mélodie Daoust a ensuite pris les choses en main avec un but en fin de deuxième et un autre en troisième. Puis Johnston est revenue à la charge avec son deuxième filet du match.

« J'avais vraiment hâte que le tournoi commence, a raconté Daoust. Cinq buts, c'est un bon départ pour nous. Ça nous donne confiance pour la suite des choses. »

La prolifique attaquante a aussi tenu à lancer quelques fleurs à l'héroïne du jour. « Ann-Renée a obtenu un blanchissage à son tout premier départ. Voilà qui est tout simplement incroyable... »


- On vous rappelle la formule inhabituelle du tournoi. Il y a deux groupes de quatre équipes. Les deux meilleures équipes du groupe fort, le groupe A (le Canada, les États-Unis, la Finlande et la Russie) avanceront immédiatement en demi-finale. Les deux autres batailleront en quarts de finale avec les deux meilleures équipes du groupe faible, le groupe B (la Corée, le Japon, la Suède et la Suisse.) C'est bizarre, mais c'est ça qui est ça...



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos