Mylène Richard
Agence QMI

Un duel Montréal-Toronto au féminin

Mylène Richard

MONTRÉAL - Le Canadien de Montréal recevra les Maple Leafs de Toronto samedi. Pendant ce temps, les Canadiennes affronteront les Furies de Toronto, en demi-finale de la Coupe Clarkson.

«Ce n'est pas une énorme rivalité comme chez les hommes, a admis Charline Labonté, jeudi, la veille du premier duel d'une série au meilleur de trois parties. On en a toujours eu une avec les Blades de Boston, sauf peut-être cette année. Là, c'est plutôt avec l'Inferno de Calgary.»

Dans l'autre demi-finale de la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF), Calgary croisera le fer avec le Thunder de Brampton.

Même si les Furies (6-16-2) ont terminé au quatrième rang et que les Canadiennes (21-3) ont gagné les six matchs entre les deux équipes, les championnes de la saison régulière ne tiennent rien pour acquis.

«Sans vouloir être cliché, les séries, c'est une nouvelle saison, a poursuivi celle qui pourrait être nommée la meilleure gardienne du circuit. On ne peut rien prendre à la légère.»

«C'est une bonne équipe avec des bonnes joueuses comme Natalie Spooner [finaliste au titre de joueuse par excellence en compagnie de Marie-Philip Poulin et Laura Fortino, du Thunder]. Elles sont capables de surprendre», a averti Katia Clément-Heydra, candidate pour la palme de recrue de l'année dans la LCHF.

Même son de cloche du côté de l'entraîneur-chef Dany Brunet. «La majorité des matchs contre elles ont été serrés. C'est une équipe qui joue bien défensivement et qui ferme le jeu, donc on s'attend à ce qu'elles jouent avec notre patience. Il sera important de contrôler nos émotions et de garder notre concentration.»

Deux arénas

Les Canadiennes, invaincues devant leurs partisans, accueilleront les Furies vendredi, à 18 h 45, à l'aréna Étienne-Desmarteau. Le lendemain, le deuxième round aura lieu au centre d'entraînement du CH à Brossard, à 17 h. Si nécessaire, la rencontre ultime sera présentée dimanche à Montréal, dès 15 h 30.

«On a disputé quatre matchs au Complexe sportif Bell, a rappelé Brunet. Les joueuses l'ont adopté assez rapidement. Dans un environnement du Canadien et un aussi beau complexe, les filles sont confortables. C'est comme si elles étaient chez elles.»

«L'ambiance est vraiment incroyable, les estrades sont près de la glace, a ajouté Clément-Heydra. C'est vraiment le ''fun'' pour nos partisans de la Rive-Sud, dont ma famille!»

De retour en finale?

Les Canadiennes tenteront d'atteindre la finale de la Coupe Clarkson, prévue le 13 mars au Centre Canadian Tire d'Ottawa, pour une deuxième année consécutive. L'an dernier, sous le nom des Stars, elles s'étaient inclinées devant Boston. Montréal n'a pas triomphé depuis 2012.

Par ailleurs, la LCHF a annoncé que deux membres des Canadiennes, soit Julie Chu et Lauriane Rougeau, étaient candidate au titre de défenseure par excellence, tout comme Fortino.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos