Rene Bourque : un défi pour Therrien

Canadien - Rene Bourque : un défi pour Therrien

Rene Bourque ne pense pas à la possibilité que le Canadien rachète son contrat.Agence QMI


Jean-François Chaumont

BROSSARD - Rene Bourque a marqué 27 buts deux saisons d'affilée avec les Flames avant de frapper le fond du baril l'an dernier dans une campagne divisée entre Calgary et Montréal.
À l'image du Canadien, Bourque aura comme objectif de chasser de sa mémoire la saison 2011-2012.

Aussi sur Canoe.ca

«Oui, je veux repartir sur de nouvelles bases, a expliqué l'Albertain de 31 ans, lundi, dans le vestiaire du CH à Brossard. Même si certains joueurs dans l'équipe ont connu leur meilleure saison en carrière, nous avons tout de même terminé au dernier rang dans l'Est. Ce n'est pas acceptable. Je ne suis pas le seul à vouloir un nouveau départ, c'est la même histoire pour toute l'équipe.»

«C'est assez simple, je dois être meilleur, a-t-il ajouté. Je n'ai pas à chercher des excuses, je dois rebondir.»

Acquis des Flames le 12 janvier dans la rocambolesque transaction pour Michael Cammalleri, Bourque n'a rien fait pour séduire ses nouveaux partisans.

À ses 38 premiers matchs avec le Tricolore, le gros ailier de 6 pieds 2 pouces et 213 livres a récolté seulement huit points (cinq buts, trois aides). Il a aussi affiché un horrible dossier de -16.

«La saison dernière, c'était la saison dernière, a simplement répliqué Bourque. Ça ne me sert plus à rien d'y penser.»

Sur le troisième trio

Lors des deux premiers jours du camp, Bourque a patiné sur le troisième trio de l'équipe aux côtés de Brandon Prust et Travis Moen.

Alex Galchenyuk lui avait ravi son poste d'ailier gauche sur la deuxième unité.

«C'est encore très tôt et je sais que les entraîneurs ont l'intention de faire des expériences, a expliqué l'ailier originaire du Lac La Biche en Alberta. Peu importe où je jouerai, le Canadien aura besoin de la contribution de ses quatre trios.»

Bourque a connu ses deux meilleures saisons à Calgary en 2009-2010 et 2010-2011 avec respectivement 58 et 50 points. On ne peut donc pas dire que ses beaux jours dans la LNH sont vraiment loin derrière lui.

Michel Therrien croit également à la possibilité de voir Bourque rebondir.

«Rene a du potentiel et il est capable de marquer des buts, a expliqué l'entraîneur-chef en conférence de presse. Il doit se présenter tous les matchs et je suis convaincu qu'il deviendra un élément important pour notre équipe et notre organisation.»

Aux yeux de Therrien, la solution sera assez simple pour replacer son attaquant sur le droit chemin.

«Ça commence avec les habitudes de travail, a-t-il précisé. En ce moment, j'aime ce qu'il nous montre sur la glace, il travaille fort. Il a le potentiel pour être un marqueur : il a le physique de l'emploi, un bon coup de patin et un bon tir. Ce sera mon travail de soutirer le plus possible de ce joueur.»

«J'ai toujours eu comme philosophie qu'un joueur doit mériter son temps de jeu et Bourque ne sera pas différent des autres», a-t-il poursuivi.

Un long contrat

Cet été, Marc Bergevin aura l'occasion de racheter deux contrats sans hypothéquer le plafond salarial de l'équipe. Le DG du Tricolore a déjà rempli le premier document pour Scott Gomez, mais il pourrait également réserver le même sort à un autre joueur.

Avant même le premier match de la saison, Tomas Kaberle et Bourque représentent les deux plus sérieux candidats. Après cette année, Bourque aura encore trois saisons à son contrat à un montant annuel de 3,33 millions $. Dans le cas de Kaberle, il écoulera la dernière année de son entente en 2013-2014 à un salaire de 4,25 millions $.

«Ça ne m'effleure absolument pas l'esprit, la possibilité de voir mon contrat racheté à l'été, comme celui de Scott», a murmuré Bourque un tantinet surpris par la question.
Bourque, qui portera maintenant le numéro 17 à la place du 27, aura maintenant 48 matchs pour redorer son blason.


Vidéos

Photos