Un match pour vaincre le cancer du sein

Stars

Caroline Ouellette évolue pour les Stars de Montréal. © Courtoisie/CWHL


Mylène Richard

Les Stars de Montréal, de la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF), présenteront leur match annuel pour vaincre le cancer du sein, samedi après-midi, à l'aréna Étienne-Desmarteau, dans le quartier Rosemont.

Pour l'occasion, les Blades de Boston seront en ville. Les deux équipes ont divisé les honneurs du premier programme double de la saison au mois d'octobre.

Aussi sur Canoe.ca
Sur le site du Journal de Montréal:
Un partenariat
avec le CH?


«Ma mère a combattu le cancer et elle est maintenant guérie, a indiqué la capitaine des Stars, Lisa-Marie Breton-Lebreux. Elle n'a plus de trace de cancer depuis cinq ans. Ce fut une épreuve difficile pour ma famille, surtout que j'étais souvent à Montréal pour le hockey et que ma mère vit à quatre heures d'ici, en Beauce. J'étais toujours inquiète.»

«C'est une source de motivation supplémentaire et chaque fois, je joue pour ma mère. Statistiquement, plusieurs filles dans l'équipe pourraient être atteintes du cancer du sein un jour, alors cette cause nous tient toutes à cœur.»

Il y a trois ans, la formation féminine avait décidé de se lancer dans ce projet, notamment parce que la tante de la médaillée olympique Caroline Ouellette était également affligée par la maladie.

«Ma tante est une survivante du cancer du sein, a expliqué Ouellette, qui revient tout juste de la Coupe des quatre nations. Toutes les filles sont ou seront un jour directement ou indirectement touchées par cette maladie.»

Jusqu'ici, les Stars ont remis 22 000 $ à la Fondation du cancer du sein du Québec. Cette fois, les hockeyeuses aimeraient amasser 10 000 $ et espèrent attirer plus de 1100 spectateurs.

«Georges St-Pierre est aussi en ville ce samedi, mais on ne vise pas nécessairement la même clientèle et ce n'est pas à la même heure», a souligné Breton-Lebreux.

Encan silencieux

Avant et pendant la rencontre, qui commencera à 17h, un encan silencieux sera organisé, où les collectionneurs et les amateurs pourront miser sur divers objets, dont les chandails et bâtons roses utilisés par les membres des deux équipes lors de l'échauffement et de la première période. Au terme du duel, une séance d'autographes aura également lieu.

«Il y aura notamment des chandails autographiés de joueurs de la Ligue nationale, dont Sidney Crosby, a précisé Ouellette. Il y aura aussi des objets qui ne sont pas nécessairement liés au sport, car nous souhaitons toucher le plus de gens possible.»

Avant le match, une cérémonie spéciale aura lieu. Des survivantes du cancer seront présentées à la foule.

«C'est une longue semaine et une journée exigeante, car on organise tout nous-mêmes, a souligné Breton-Lebreux. On doit trouver les bénévoles, les items qui seront mis à l'encan, faire la publicité et amener des spectateurs. Le hockey féminin, c'est beaucoup de batailles quotidiennes.»

Rivalité

L'affrontement entre les Stars et les Blades mettra en vedette pas moins de 15 athlètes ayant participé aux Jeux olympiques, dont les derniers ont été remportés par le Canada, à Vancouver, aux dépens des États-Unis. Outre Ouellette, Meghan Agosta-Marciano, Catherine Ward et Charline Labonté défendront notamment les couleurs de Montréal. Boston n'est pas en reste avec huit joueuses de l'équipe nationale américaine, dont Hilary Knight et Molly Schaus.

«La rivalité contre Boston existe depuis que l'équipe est dans la ligue, a expliqué Breton-Lebreux. C'est du jeu propre, mais très rapide. Il y a beaucoup de passes et de revirements. Parfois, les gens auront l'impression que les équipes nationales canadiennes et américaines s'affrontent sur la patinoire. Ce sera comme une finale de championnat du monde! En plus, lors des deux derniers matchs contre le cancer, Boston nous avait battues, alors ça serait le "fun" de gagner.»

Pour Ouellette, la rivalité sera encore plus grande, car elle retrouvera plusieurs adversaires américaines ayant blanchi les Canadiennes 3-0 lors de la finale de la Coupe des quatre nations, disputée la semaine dernière en Finlande.

«On s'en remet tranquillement, a-t-elle avoué. Ce n'est pas le résultat auquel on s'attendait. Ce fut une performance décevante. Nous devons digérer la défaite et passer rapidement à autre chose.»

Les Stars et les Blades croiseront à nouveau le fer dès le lendemain à 13 h.


Vidéos

Photos