Stéphane Cadorette
Journal de Québec

Amputé d'une main, Shaquem Griffin vit son rêve au repêchage de la NFL Le moment de vérité

Amputé d'une main, Shaquem Griffin vit son rêve au repêchage de la NFL Le moment de vérité

Shaquem Griffin s'apprête à devenir le premier joueur ayant subi une amputation à gravir les échelons du football jusque dans la NFL.Photo d'archives, AFP

Stéphane Cadorette

ARLINGTON, Texas | Chaque année, des espoirs de premier plan choisissent de ne pas se présenter au repêchage de la NFL, préférant le confort de leur foyer. Shaquem Griffin, qui pourrait pourtant devoir patienter de longues heures avant d'entendre son nom résonner dans l'enceinte, n'allait surtout pas bouder son plaisir d'être sur place.

L'histoire de Griffin, racontée sur ce site lors du « Combine » de la NFL en mars, n'a rien de banal. Amputé de la main gauche à quatre ans, le secondeur a fait son chemin jusqu'à l'Université Central Florida, avec laquelle il a brillé au point d'être élu joueur défensif de sa conférence, en 2016.

En préparation pour le repêchage, il a fait fi de son handicap pour réaliser des tests physiques sublimes, avec un chrono de 4,38 s sur 40 verges et 20 répétitions de 225 livres au développé couché.

Même si sa valeur semble avoir considérablement augmenté dans les dernières semaines, il est difficile de prédire à quel moment une équipe jettera son dévolu sur lui. Habituellement, la NFL n'invite au repêchage qu'une vingtaine d'espoirs qui ont de fortes chances de sortir au premier tour. Griffin devra visiblement patienter jusqu'à vendredi (rondes 2 et 3) ou samedi (rondes 4 à 7).

« Je ne me préoccupe pas du tout de l'endroit et du rang où je serai choisi. Du moment qu'une équipe voudra de moi, je serai heureux. Quand on m'a invité ici, ç'a tout pris pour que je ne pleure pas au téléphone. J'ai dit oui sans même y réfléchir une seconde », a-t-il confié.

Événement en famille

Plusieurs jeunes joueurs redoutent le syndrome Aaron Rodgers, qui avait glissé jusqu'en fin de première ronde à l'encan de 2005, patientant longuement devant les caméras, sur place. Pour sa part, Griffin a préféré aborder les choses avec candeur et humour.

« Je tenais à ce que ma famille vive cette expérience à mes côtés et que mes proches soient chics sur le tapis rouge avant d'entrer dans le stade. Surveillez à quel point nous serons tous beaux !

« Il y a tellement de bons joueurs dans ce repêchage et je suis fier qu'on ait pensé à m'inviter. Il n'est pas question que je retourne à la maison avant la fin. Si je dois attendre longtemps, ce sera simplement de plus longues vacances à Dallas », a-t-il souri.

Une nouvelle vie

Même s'il avait déjà gagné une solide notoriété dans la NCAA, Griffin admet que sa vie a été chamboulée depuis le « Combine » et que sa nouvelle célébrité lui apporte des avantages. « Ç'a été tout un tourbillon ! Ce nouveau statut m'a permis de rencontrer plein de gens célèbres comme Hulk Hogan. Ma prochaine mission, c'est de rencontrer The Rock !

« Mais blague à part, je suis tellement heureux d'avoir eu l'opportunité de faire partie de tout ce qui vient avec le repêchage. Je profite de chaque moment. »

Et quant à ceux qui doutent encore que Shaquem Griffin puisse connaître du succès au prochain niveau, ce n'est que l'histoire de sa vie.

« L'important est de demeurer soi-même. Je ne me suis jamais apitoyé. Il y avait déjà tellement de gens qui avaient pitié de moi que ça n'aurait eu aucun sens de m'effondrer et je ne vais pas commencer maintenant. »

Patriots : Le mystère Lamar Jackson

L'un des grands mystères de la présente cuvée est le quart-arrière Lamar Jackson (Louisville). Électrisant à souhait, il est susceptible de devenir le cinquième quart-arrière sélectionné en première ronde. Il a été révélé mercredi que les Patriots, qui détiennent les 23e et 31e choix, auraient soumis Jackson non pas à un, mais bien à deux entraînements privés dans les dernières semaines. Ce dernier a souligné mercredi à quel point les choses s'étaient déroulées rondement avec l'entraîneur-chef Bill Belichick. « Je l'ai toujours vu très sérieux, même quand il gagne. Je m'attendais à ce qu'il soit dur avec moi, mais en discutant avec lui, il a même commencé à rire. Je me suis dit : ça, alors ! », a rigolé Jackson.

Un rêve pour Vita Vea

Difficile de rater le costaud plaqueur Vita Vea (Washington) à travers tous les espoirs présents au repêchage. La montagne de 350 lb ne passe pas inaperçue aux côtés d'humains normalement constitués ! Vea, un phénomène athlétique malgré son imposant gabarit, était tout sourire en présence des médias mercredi et ne rechignait surtout pas à l'idée que les quarts-arrière retiennent à peu près toute l'attention. « Tout le monde autour de moi s'excite en me disant que c'est la plus grosse semaine de ma vie et on me dit que j'ai presque l'air trop calme. Vous savez quoi ? Je suis juste reconnaissant d'être ici. Je suis une personne parmi des millions qui rêvent de jouer dans la NFL et je vais savourer le moment », a-t-il dit.

Tout est plus gros au Texas !

Pas moins de 60 000 personnes sont attendues à l'intérieur du AT&T Stadium, où seront dévoilées les sélections. Tout au long des sept rondes, jusqu'à samedi en fin de journée, quelque 270 000 visiteurs sont attendus sur les lieux du « Fan Experience », un immense festival dédié au football qui couvre l'équivalent de 26 terrains de football. « Nous ne serions pas là sans les Cowboys. Nous sommes ici grâce au leadership de Jerry [Jones, le propriétaire], qui est toujours dédié à rendre chaque événement plus gros et meilleur », a louangé le commissaire Roger Goodell, dans ce qui semblait signaler la fin des hostilités entre les deux têtes fortes.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos