Joe Flacco passera à la banque

NFL

Joe Flacco a les outils pour demander un gros contrat aux Ravens.  Photo: AFP


Mathieu Boulay

Dernière mise à jour: 04-02-2013 | 12h38

Avec sa performance au Super Bowl, le quart des Ravens de Baltimore Joe Flacco a fait taire les nombreuses critiques à son endroit. Il est maintenant le temps pour lui de monnayer ses services.

Aussi sur Canoe.ca
Aussi sur Canoe.ca:
Les Ravens champions

Sur Le Journal de Montréal:
La fin pour Akers et Moss?

Au cours de la dernière saison, Flacco n'a pas été en mesure de s'entendre sur une prolongation de contrat de plusieurs saisons et les Ravens doivent maintenant le regretter. En remportant le match ultime et le titre de joueur par excellence, le numéro 5 des Corbeaux s'est placé en excellente posture pour reprendre ses pourparlers avec le directeur général Ozzie Newsome.

Avant la dernière campagne, Flacco aurait demandé une entente avec un salaire moyen de 15 millions $ annuellement. Même s'il a connu un passage à vide lors du congédiement de Cam Cameron et l'arrivée de Jim Caldwell au poste de coordonnateur offensif, il vient de mettre beaucoup de pression sur la direction des Ravens.

S'il parvenait à soutirer 15 millions $ par année aux nouveaux champions, il deviendrait le cinquième quart-arrière de la NFL à gagner plus de 10 millions $ par saison. Peyton Manning (18 millions $ avec les Broncos de Denver), Michael Vick (12,5 millions $ avec les Eagles de Philadelphie), Matt Ryan (11,5 millions $ avec les Falcons d'Atlanta) et Philip Rivers (10,2 millions $ avec les Chargers de San Diego) sont à ce niveau dans l'échelle salariale de leur formation respective.

Un nouveau visage

Comme plusieurs formations après la conquête d'un championnat, les Ravens auront de grandes décisions à prendre durant la saison morte. En plus des négociations avec Flacco, ils devront notamment trouver quelqu'un pour chausser les immenses bottines du secondeur Ray Lewis, qui a pris sa retraite à la fin du match de dimanche. Pas une mince tâche de remplacer un joueur aussi intense et aussi charismatique.

Sur le front défensif, plusieurs joueurs auront la chance d'aller tester leur valeur sur le marché de l'autonomie. Les secondeurs Dannell Ellerbe et Paul Kruger, qui ont connu d'excellentes saisons, ont fourbi leurs armes pour décrocher de bons contrats.

Le dossier du maraudeur Ed Reed est aussi intéressant, car il jongle avec l'idée de prendre sa retraite depuis quelques mois. Le vétéran de 34 ans a touché plus de 9 millions $ en 2012 et il serait surprenant qu'une équipe lui donne un salaire de cette ampleur pour les prochaines campagnes.

Le demi de coin Cary Williams aimerait aussi faire sauter la banque après avoir récolté 75 plaqués et réussi quatre interceptions en saison régulière.

À l'attaque, le plus dossier le plus chaud après celui de Flacco pourrait être celui du joueur de ligne offensive Bryant McKinnie.


Vidéos

Photos