Alex Smith est sans mots

Football

Alex Smith Photo Robert Galbraith / Reuters

Comment se sent-on lorsqu'on perd son boulot de quart-arrière partant des 49ers de San Francisco?

Aussi sur Canoe.ca

«Ça craint. Je ne sais pas quoi dire d'autre», a indiqué Alex Smith aux journalistes, jeudi. Il s'agissait de ses premiers commentaires depuis que l'entraîneur-chef Jim Harbaugh l'a remplacé par Colin Kaepernick.

Et Smith n'est vraiment pas content.

«Tu fais valoir tes arguments par ton jeu. Je crois que c'est ce que j'ai démontré. J'ai l'impression que la seule chose que j'ai faite pour perdre mon emploi, c'est de subir une commotion cérébrale.»

C'est ce qui est arrivé à Smith il y a trois matchs contre les Rams de St. Louis. Kaepernick s'est amené dans le duel et a bien fait. Mais pour les deux rencontres suivantes, alors que Smith se remettait sur pied, Kaepernick a été de la dynamite, démontrant une agressivité et une confiance dans ses passes; des éléments qui manquent à Smith, selon plusieurs observateurs.

Harbaugh a annoncé mercredi que Kaepernick sera le quart-arrière partant, même si Smith est remis à 100%.

Plusieurs prétendent que Smith est tenu à l'écart parce qu'il a rapidement - et honnêtement - dévoilé ses symptômes de commotion cérébrale aux thérapeutes et aux médecins de l'équipe, ce qui pourrait inciter ces derniers à déconseiller à d'autres joueurs de la NFL de faire de même.

Est-ce que Smith est d'accord avec cette affirmation?

«Je ne sais pas. C'est une bonne question. Je ne suis pas certain», s'est-il contenté de répondre.


Vidéos

Photos