Boulay songe à son avenir

Football

Étienne Boulay et Danny Desriveaux avec la coupe Grey. Photo Jocelyn Malette / Agence QMI

Étienne Boulay se fait régulièrement interroger par les temps qui courent à propos de sa carrière. L'heure de la retraite est-elle arrivée pour le Québécois?

La décision est difficile à prendre pour le vétéran, qui a joué un rôle limité avec les Argonauts de Toronto cette année dans la conquête de la coupe Grey.

«J'ai recommencé à m'entraîner et je ne peux pas cacher que le feu sacré est revenu; j'ai encore la piqûre, a indiqué Boulay à la chaîne TVA Sports, lundi. J'ai des trucs personnels à régler avant tout, mais j'espère que d'ici quelques semaines, je pourrai vous annoncer mon retour ou ma retraite.»

Aussi sur Canoe.ca

Chose certaine, l'athlète de 29 ans a toujours soif de victoires. Ce n'est pas parce qu'il a gagné la troisième coupe Grey de sa carrière (deux avec les Alouettes de Montréal, une avec les Argonauts) qu'il n'en veut pas une autre.

«On ne s'habitue pas, ça reste la coupe Grey et ce n'est jamais garanti qu'il y en aura une autre. C'est précieux.»

Lundi, l'ex-Alouette a eu la chance de présenter à sa famille et à ses amis à Montréal le trophée qu'il a gagné cet automne. Dans le parcours, son équipe a vaincu les Moineaux en finale de l'Est, un triomphe pour le moins savoureux.

«Cette coupe Grey-là est un peu différente à cause de la situation de l'année passée, quand j'ai été libéré par les Alouettes pour ensuite les battre à Montréal devant 60 000 personnes. C'est spécial de l'amener ici devant ma famille.»

La dernière de Desriveaux

Danny Desriveaux a connu un parcours presque identique à celui de Boulay et il était d'ailleurs avec celui-ci pour passer un peu de temps avec sa famille et sa coupe.

Après deux coupes Grey avec les Alouettes et une avec les Argonauts, Desriveaux a cependant décidé qu'à 31 ans, sa carrière de joueur était terminée.

Nouvel entraîneur des receveurs des Carabins de l'Université de Montréal, le Québécois a encore beaucoup de football devant lui.

«En six ans de carrière, j'ai gagné trois championnats. Il y a des gars ayant eu des carrières plus longues que ça qui n'ont pas eu l'opportunité de faire pareil, a-t-il mis en lumière. Et c'est très important de partager ça avec la famille; ces gens-là sont responsables de ce qui se passe dans ma vie.

«C'est ma dernière [coupe Grey] en tant que joueur, elle est définitivement spéciale, mais on ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve. Peut-être que je vais en gagner une en tant qu'entraîneur.»


Vidéos

Photos