Richard Boutin
Agence QMI

Circuit collégial Division 1: une bataille régionale à prévoir

Circuit collégial Division 1: une bataille régionale à prévoir

Photo d'archives

Richard Boutin

Deux équipes dans une situation précaire croiseront le fer samedi soir au Séminaire Saint-François dans une bataille régionale du circuit collégial Division 1.

D'un côté, le campus Notre-Dame-de-Foy vient d'encaisser une sévère défaite de 49-27 face aux Géants de Saint-Jean-sur-le-Richelieu dans un match qui s'est terminé en temps continu et se retrouve avec une fiche d'une seule victoire en quatre parties. De l'autre, les Titans de Limoilou n'ont pas encore goûté à l'ivresse de la victoire. Les deux formations s'étaient affrontées au camp de printemps.

«Deux équipes dans la même situation avec une confiance fragile, a résumé l'entraîneur-chef des Titans Dave Parent. On parle de deux équipes qui ne pensaient pas se retrouver dans une telle situation. À 0-4, on doit se sortir du trou.»

«Nous sommes en mode des séries éliminatoires depuis la semaine dernière, de renchérir le pilote du CNDF Marc-André Dion. Nous ne sommes pas dans une position habituelle, mais on doit vivre avec cela. Les joueurs et les entraîneurs doivent tous se regarder dans le miroir et faire un meilleur travail. C'est un défi différent des dernières années, mais on doit le relever.»

Les Titans doivent être en mesure de protéger le ballon s'ils espèrent stopper leur séquence de défaites. «Les revirements nous tuent, a imagé Parent. On ne peut pas donner autant de points et espérer l'emporter. Seulement à Lennoxville en première demie la semaine dernière, nous avons donné 21 points sur trois revirements. On n'est pas capable de se relever après de telles erreurs.»

Si l'offensive du CNDF peine à concrétiser ses opportunités profondément en territoire ennemi, la défensive est trop généreuse. «Nous avons de la difficulté à stopper la course et les longues passes, a expliqué Dion. Limoilou va tout donner et utilisera plein de jeux truqués. Leur quart-arrière (Olivier Bamrounsavath) va utiliser ses jambes.»

Dans chaque camp, on déplore une longue liste de blessures. «Je ne me servirai jamais des blessures comme excuse, mais je n'ai jamais vu une telle situation en 14 ans à CNDF, a indiqué Dion. Des jeunes doivent remplir un rôle plus important.»

«Les blessures s'acharnent sur nous depuis deux ans, de renchérir Parent. On va avoir besoin de tout le monde.»

Gros test pour les Faucons

De leur côté, les Faucons de Lévis-Lauzon (2-2) rendront visite aux Cheetahs de Vanier (2-2) qui viennent de subir deux défaites consécutives. «On va affronter l'une des meilleures équipes du circuit, mais tout le monde peut battre tout le monde, a mentionné l'entraîneur-chef Pierre-Alain Bouffard. Parce qu'il nous manquera quelques morceaux importants, le résultat ne déterminera pas la valeur de notre équipe.»

Finalement, les Élans de Garneau (2-2) seront au Collège Notre-Dame pour affronter les Spartiates du Vieux Montréal qui n'ont pas encore connu les affres de la défaite. «Il s'agit d'un bon test sur la route, a convenu l'entraîneur-chef Claude Juneau, mais on n'a aucun complexe d'infériorité peu importe l'équipe.»



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos