Emmanuel Martinez
Agence QMI

Football collégial: une grande finale qui promet au Bol d'Or

Football collégial: une grande finale qui promet au Bol d'Or

Sébastien St-Jean / Agence QMI

Emmanuel Martinez

La finale de la meilleure division collégiale de football du Québec est grandement attendue au Bol d'Or, événement qui couronnera également, ce week-end à Montréal, les champions des différentes catégories du football collégial et juvénile de la province.

Les Cougars du Collège Champlain-Lennoxville, champions en 2015, affronteront les Cheetahs du Cégep Vanier de Montréal, samedi à 15h, au Complexe sportif Claude-Robillard.

Le porteur de ballon des Cheetahs Patrick Charles estime que la finale aura du piquant.

«Nous sommes les deux seules équipes anglophones dans le circuit collégial en division 1. Ça va chauffer ce samedi. On est prêts», a-t-il dit, mercredi, à la suite d'une rencontre de presse pour promouvoir le Bol d'Or.

Cette finale a un enjeu particulier pour Charles qui veut évoluer pour une université l'an prochain.

«Mon processus de recrutement va bien se passer si je joue bien au Bol d'Or. Mais je ne suis pas stressé. J'ai vraiment hâte», a dit cet athlète francophone.

De son côté, Lennoxville espère battre son record de 12 titres provinciaux en division 1 et miser sur son expérience puisque ce sera la 10e participation de cette équipe en finale provinciale depuis 2001

«On a une belle tradition, a reconnu l'entraîneur-chef Kevin Mackey. Je pense qu'on se met plus de pression sur nous autres que les dirigeants du cégep. L'ambiance du collège est extraordinaire, les professeurs, le personnel de l'administration et les étudiants viennent nous féliciter, c'est vraiment une belle ambiance.»

Une finale de voisins en division 2

La finale de la division 2 collégiale mettra aux prises des voisins, soit les Islanders du Cégep John-Abbott de l'ouest de l'île de Montréal contre le Noir et Or du Collège de Valleyfield.

«On est content de les retrouver. C'est sûr qu'il y a une rivalité qui existe, on se recoupe dans le recrutement. Il y a des "coachs" qui se connaissent», a mentionné l'entraîneur-chef de John-Abbott, Patrick Gregory.

Il n'aura pas besoin de rappeler l'importance de la rencontre à ses jeunes.

«On n'a pas de couvre-feu. On leur fait confiance. Notre leadership est fort et les gars savent ce qu'ils doivent faire pour être prêts», a-t-il dit.

Les deux clubs croiseront le fer vendredi à 19h.

En division 3, les Gaillards du Cégep de Jonquière tenteront de conserver leur titre remporté l'an dernier contre les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe qui n'a jamais mis la main sur le Bol d'Or.

En finale malgré les blessures

Du côté juvénile, les Scorpions de l'École secondaire Armand-Corbeil de Terrebonne ont fait face à beaucoup d'adversité pour se rendre en finale pour une deuxième année de suite dans la division 1-B.

«On a eu des blessures à nos porteurs de ballons 1 et 2 dans le même entraînement. Disons que cela n'a pas été un bon cinq minutes, a dit l'entraîneur-chef des Scorpions, François Cajelais. On a dû reconstruire notre confiance et changer un peu notre cahier de jeu à l'attaque.»

Les Scorpions se mesureront au Vert et Or du Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières.

Dans l'autre finale juvénile, les Loups de l'École secondaire Curé-Antoine-Labelle de Laval feront face au Blizzard du Séminaire Saint-François de Saint-Augustin-de-Desmaures, en banlieue de Québec.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos