Etienne Bouchard
Agence QMI

Samuel Giguère est choyé d'avoir côtoyé un «grand leader»

Samuel Giguère est choyé d'avoir côtoyé un «grand leader»

Samuel Giguère.Photo Pierre-Paul Poulin / Le Journal de Montréal / Agence QMI / Archives

Etienne Bouchard

MONTRÉAL - Samuel Giguère n'a pas oublié ses années chez les Colts d'Indianapolis et plus particulièrement les conseils que lui prodiguait le nouveau retraité du football Peyton Manning. Ce dernier a aidé à sa façon l'un des rares Québécois ayant joué dans la prestigieuse NFL.

Le receveur de passes des Alouettes de Montréal a passé plus de deux saisons et demie en Indiana et même s'il s'est retrouvé principalement avec la formation d'entraînement, le produit du Vert & Or de l'Université Sherbrooke avait un partisan dans le vestiaire des Colts.

«Nous avions une bonne relation, c'est un grand leader, sûrement le meilleur avec qui j'ai joué.

Par son approche, il était un gars unique, il voulait travailler avec tout le monde et il encourageait les autres, a commenté Giguère. Je me souviens que deux semaines après mon arrivée là-bas (en 2008), nous étions à un camp du printemps et Peyton m'avait demandé de faire des tracés avec lui. Je n'en revenais pas qu'il m'ait choisi, moi, une verte recrue. Que tu sois un vétéran ou un joueur autonome, il était prêt à t'aider pour t'améliorer.»

Une préparation minutieuse

En plus de ses performances, Giguère retiendra surtout le sérieux affiché par Manning durant les jours précédant un match.

«Sa préparation était méticuleuse. Il n'était pas l'athlète le plus accompli, mais il avait un pas d'avance sur la défense adverse, car il est très intelligent et il prenait des décisions rapidement, a ajouté le porte-couleurs des Moineaux. Il passait beaucoup de temps à analyser les blitz et les fronts défensifs. Il voyait tout ce qui se passait sur le terrain et il connaissait par cœur les tendances du coordonnateur de l'autre club.»

Une espèce rare

Selon Giguère, le vide laissé par le départ du quart des Broncos de Denver sera important, mais «il y en aura d'autres comme lui, même s'ils sont rares».

«Il était le visage de la NFL et il s'est vraiment engagé auprès de son sport, a-t-il dit, ajoutant ne pas être surpris de la décision de Manning. Je suis content pour lui, parce qu'il vient de gagner le Super Bowl et c'est rare qu'on peut s'en aller de cette façon.»

Quel est le plus beau souvenir qu'il garde du célèbre numéro 18?

«Il y en a sûrement quelques-uns, mais Peyton était incroyable pour réaliser des remontées en fin de match. Un dimanche soir en 2009 (le 15 novembre), nous affrontions les Patriots de la Nouvelle-Angleterre et on tirait de l'arrière. Mais grâce à lui, on avait gagné sur notre dernière séquence à l'attaque», a-t-il affirmé à propos d'une rencontre que les Colts avaient remportée au compte de 35-34 après avoir effacé un retard de 17 points au quatrième quart.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos