Mylène Richard
Agence QMI

«Je veux botter des derrières» - Kyries Hebert

«Je veux botter des derrières» - Kyries Hebert

Kyries Hebert veut gagner plus souvent en 2016.Photo Ben Pelosse / Agence QMI

Mylène Richard

MONTRÉAL - Arès une saison à oublier pour les Alouettes de Montréal, le secondeur Kyries Hebert se sent déjà d'attaque en vue de la campagne 2016.

N'ayant participé qu'à neuf rencontres l'an dernier en raison de blessures, l'Américain de 35 ans a été limité à deux sacs du quart-arrière et une interception, tout en réussissant 23 plaqués.

«Je suis grande forme! Je suis prêt à jouer et je veux botter des derrières et réaliser quelque chose de spécial cette année», a-t-il mentionné vendredi lors d'une entrevue afin de promouvoir l'activité Beauty & Beast, qui se tiendra le 7 mai à l'Université McGill et qui est réservée aux adolescentes s'adonnant au basketball, à l'athlétisme, au cheerleading ainsi qu'à la danse.

À l'aube de sa cinquième saison à Montréal, Hebert ne vise rien de moins que d'être sacré champion de la Ligue canadienne de football (LCF).

«Je veux remporter une coupe Grey et être un leader comme Ray Lewis et Peyton Manning», a souhaité l'ancien des Bengals de Cincinnati, dans la NFL.

Du changement

Pour y parvenir, le directeur général et entraîneur-chef des Alouettes, Jim Popp, a apporté plusieurs modifications à sa formation, embauchant notamment le joueur de ligne offensive Dominic Picard, le secondeur Kevin Régimbald, le plaqueur défensif Vaughn Martin en plus de rapatrier le receveur Duron Carter.

Chez les instructeurs, Anthony Calvillo a pris du galon en tant que coordonnateur offensif, Jacques Chapdelaine revient à titre de responsable des receveurs et Noel Thorpe comme coordonnateur défensif.

«Sur tous les aspects du jeu, nous avons des meneurs et je ne vois pas comment nous ne pourrions pas performer à la hauteur de notre talent», a analysé Hebert.

Toucher le fond

Ayant affiché un piètre dossier de 6-12 en 2015, les Alouettes ont raté les éliminatoires pour la première fois en 19 ans, une situation que ne veut pas revivre le numéro 34.

«Parfois, tu dois toucher le fond du baril afin de mieux remonter et de voir la lumière au bout du tunnel. Je ne pense qu'on ne connaîtra pas une autre saison avec sept quarts différents! C'était inimaginable.»

«Nous sommes maintenant solides à la position de quart [avec le vétéran Kevin Glenn et le jeune Rakeem Cato] et nous avons maintenant le meilleur instructeur des secondeurs de la LCF [Greg Quick]. Et nos receveurs de passes sont parmi le top de la ligue.»

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos