Etienne Bouchard
Agence QMI

Carabins : le camp des jeunes

Carabins : le camp des jeunes

Danny Maciocia.Photo Daniel Mallard / Agence QMI

Etienne Bouchard

MONTRÉAL - Même si l'hiver connaît actuellement un regain de vie, il est l'heure de penser au football chez les Carabins de l'Université de Montréal, qui tiendront leur camp annuel du «printemps» de mardi à samedi. Et l'entraîneur-chef Danny Maciocia est déjà enthousiaste à l'idée de voir de nouveaux joueurs faire leur place.

Aux dires de celui qui en sera à sa sixième campagne chez les Bleus, l'an 2016 amènera un vent de fraîcheur. Aussi, il aura le plaisir d'évaluer le potentiel de ses hommes sur le terrain intérieur du Collège Saint-Jean-Vianney, où une quinzaine de recrues voudront l'impressionner.

«Nous allons mettre l'accent sur les jeunes et ce sera une chance pour eux de s'acclimater, surtout qu'ils feront partie de notre équipe dès cette année. Nous aurons des réponses sur le genre d'impact que certains exerceront à leur première saison», a-t-il commenté lundi.

Justement, qui sont les petits nouveaux étant susceptibles de surprendre?

«On a très hâte de voir les secondeurs Jean-Philippe Lévesque, qui était un joueur-étoile avec (les Faucons) du Cégep de Lévis-Lauzon, et Samuel Rossi, un ancien des (Nomades) de Montmorency, tout comme le demi défensif Guillaume D'Anjou. Ce sont trois de nos meilleurs espoirs qui obtiendront une occasion de montrer leur talent, a ajouté l'instructeur-chef. La défaite de la Coupe Vanier, c'est désormais derrière nous. On a des gars qui n'étaient pas là en 2015 et la réalité est maintenant différente.»

Des trous à combler

Toutefois, quelques-uns auront des responsabilités accrues à assumer en raison du départ d'éléments-clés, dont le quart-arrière Gabriel Cousineau qui a conclu une brillante carrière universitaire.

«On a perdu des leaders, d'excellents athlètes qui sont partis gagner leur vie ailleurs, mais ça arrive chaque année. Je pense qu'on a assez de profondeur pour continuer de réaliser de belles choses», a émis Maciocia.

Parmi ceux pouvant prendre le relais au poste de pivot, Hugo Henderson semble le candidat tout désigné.

«À sa dernière année collégiale, il a été choisi le joueur par excellence. Lui et Samuel Caron, de retour avec nous, sont deux jeunes pouvant nous aider. On ne leur demandera pas de lancer le ballon 50 fois par match, mais avec un bon support, ils se retrouveront dans une situation où ils connaîtront du succès», a mentionné le pilote.

«Et n'oublions pas des vétérans comme Sean Thomas Erlington et Régis Cibasu qui compléteront bien notre offensive», a-t-il dit.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos