Etienne Bouchard
Agence QMI

Deux joueurs des Carabins plus près du rêve

Deux joueurs des Carabins plus près du rêve

Nicholas Narbonne Bourque.Photo Joël Lemay / Agence QMI / Archives

Etienne Bouchard

MONTRÉAL - Comme tout bon joueur de football ambitieux et talentueux, Maïko Zepeda et Nicholas Narbonne Bourque souhaitent gravir les échelons du football compétitif pour atteindre un jour les grandes ligues. Avec une participation au prochain camp régional d'évaluation de la NFL, ils s'approchent du but ultime.

Les deux porte-couleurs des Carabins de l'Université de Montréal (UdeM) auront la chance de faire écarquiller les yeux des recruteurs de la NFL, le 27 février, à Baltimore. Malgré les papillons dans l'estomac, les deux comparses savent qu'ils devront être à leur mieux.

«Je suis très heureux, jouer dans la grosse ligue est mon rêve de petit garçon! Ce sera une expérience exceptionnelle, surtout que ça n'arrive pas à tous les jours, a admis Narbonne Bourque, mercredi.

«Mais ayant vécu d'autres processus d'évaluation, comme celui du Défi Est-Ouest, il y a moins de questionnement. Je dois prouver que je peux jouer dans la NFL et je veux démontrer que je suis un bon athlète malgré mon poids et ma grandeur.»

Dans l'avion et aussi sur place, le centre-arrière de 5 pi et 10 po et 225 lb pourra compter sur Zepeda, un ami qu'il a appris à connaître à l'école secondaire, chez les Centurions de la Polyvalente Deux-Montagnes.

«Le fait d'être accompagné de Nicholas est plaisant, car on s'aide tout le temps, selon nos forces. Il est fort et soulève facilement des poids, tandis que j'ai une bonne vitesse et je suis habile dans les changements de direction. Nous ne sommes pas deux individus seuls, mais bien une équipe», a expliqué Zepeda, un demi défensif qui, à l'image de son coéquipier, a disputé quatre saisons avec les Bleus.

Des appuis de taille

Certes, les Byron Archambault et David Foucault ont entamé leur carrière professionnelle loin de Montréal, mais ceux aspirant à suivre leurs traces seront toujours reconnaissants à leur égard.

«Ils ont ouvert des portes pour tous les joueurs canadiens; c'est en fait un grand pas qu'ils ont fait pour le football au pays. Ça montre que le calibre de jeu ici est meilleur et ce mouvement continuera, a émis Zepeda. On le voit avec les Carabins. Beaucoup de gars ont énormément de potentiel.»

Pour Narbonne Bourque, ce sentiment de gratitude est indéniable.

«Byron est très proche de moi et il joue un grand rôle en m'aidant pour la préparation et en améliorant la force du mental. Avec d'autres, c'est difficile de parler de certains aspects du football, mais lui, il a vécu les mêmes choses que moi, a-t-il dit. Des gars comme lui ont réussi et ils te font réaliser que c'est aussi possible pour toi d'y arriver.»

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos