Benoît Rioux
Agence QMI

Un nouveau retraité chez les Alouettes

Un nouveau retraité chez les Alouettes

Éric Deslauriers, dépisteur et adjoint aux opérations football.Photo Michel Desbiens / Agence QMI

Benoît Rioux

Dernière mise à jour: 04-02-2016 | 14h47

MONTRÉAL - «Quel ancien receveur de passes des Alouettes de Montréal a saisi la 395e passe de touché d'Anthony Calvillo, permettant à ce dernier de devenir le quart-arrière le plus prolifique de l'histoire de la Ligue canadienne de football?»

En répondant Eric Deslauriers, l'amateur fait définitivement plaisir à ce valeureux joueur qui a annoncé sa retraite, jeudi.

«J'espère un jour être une réponse dans un quiz», a lui-même formulé Deslauriers, avec humour, quand il a confirmé la grande nouvelle dans les bureaux des Alouettes.

La décision de l'athlète a d'ailleurs été facilitée quand l'organisation lui a proposé un poste de dépisteur et d'adjoint aux opérations football.

«Je n'ai pas eu à envoyer mon CV», a blagué l'homme de 34 ans, détenteur d'un baccalauréat en sciences des communications à l'Université Eastern Michigan.

«On connaît tous la LCF. Je n'ai pas des millions à la banque et il faut continuer la vie», a-t-il ajouté, visiblement satisfait de son nouvel emploi.

Accepter son rôle

Il s'agit d'une suite intéressante pour Deslauriers qui, malgré sa fidélité depuis sa sélection en première ronde au repêchage de 2007, est souvent passé sous le radar avec les Alouettes.

«Je suis très fier de pouvoir dire que j'ai joué pour une seule organisation professionnelle, a confié Deslauriers. On m'a toujours traité comme un roi. Au fil des années, il y a tout le temps eu d'excellents receveurs comme Ben Cahoon, Kerry Watkins, S.J. Green et j'ai dû apprendre à accepter mon rôle.

«C'est sûr et certain que j'aurais pu aller à une autre équipe ayant besoin d'un receveur canadien et que j'aurais peut-être attrapé plus de ballons, mais ce n'est pas ça que je voulais. Je préférais rester ici et grandir avec les Alouettes.»

En 115 matchs, le Québécois aura quand même capté 99 passes pour des gains de 1334 verges.

Son nom sur la Coupe Grey

Si le fameux touché record de Calvillo demeure un jeu important dans sa carrière, Deslauriers garde un souvenir encore plus fort d'un jeu truqué réalisé dans la victoire des Alouettes en finale de la Coupe Grey, en 2010.

«C'était une feinte de botté et j'ai couru avec le ballon pour le premier essai, a-t-il rappelé. Le fait que je n'avais pas mon nom sur la Coupe Grey en 2009, ç'a rendu ce jeu de 2010 encore plus glorieux pour moi.»

Pour la petite histoire, Deslauriers était aussi membre des Alouettes lors de la conquête de 2009. Ayant toutefois subi une blessure avant les éliminatoires, il n'avait pu graver son nom sur le trophée. Le nouveau retraité a quand même deux précieuses bagues et des tonnes de souvenirs.


Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos