Agence QMI

Un duel Panthers-Broncos au Super Bowl

Un duel Panthers-Broncos au Super Bowl

Cam Newton.Photo AFP

Menés par Cam Newton, les Panthers de la Caroline n'ont fait qu'une bouchée des Cardinals de l'Arizona, l'emportant au compte de 49-15, dimanche à Charlotte, en finale de l'Association nationale, afin de se qualifier pour le Super Bowl 50.

Pour le plus important rendez-vous de la NFL, les joueurs de Ron Rivera affronteront les Broncos de Denver, tombeurs des Patriots de la Nouvelle-Angleterre. L'affrontement ultime aura lieu au domicile des 49ers de San Francisco, le dimanche 7 février.

«Nous allons jouer contre le «Shérif»!, a lancé Newton quand il a appris en direct à la télévision qu'il allait affronter Peyton Manning. Nous allons vivre le moment présent et je suis très fier de cette organisation. Les gars ont travaillé très fort.»

«C'est une victoire d'équipe et nous avons réussi, alors que plusieurs personnes n'y croyaient pas, a ajouté le héros du match. Mais ce n'est pas terminé. Nous serons prêts pour dans deux semaines.»

N'ayant subi qu'une seule défaite cette saison, les Panthers retourneront au Super Bowl pour la deuxième fois de leur histoire. En 2003, ils s'étaient inclinés face aux Patriots.

Le bloqueur québécois David Foucault n'était pas en uniforme, lui qui fait partie de l'équipe d'entraînement.

Sortir les crocs

La formation de la Caroline du Nord n'a pas perdu de temps pour s'imposer.

Après un placement de 45 verges de Graham Gano, Ted Ginn a porté le ballon sur 22 verges pour franchir la ligne des buts.

Puis, Corey Brown a capté une passe de 86 verges de Newton pour donner une avance de 17-0 aux siens au premier quart. Ce jeu était d'ailleurs le plus long du genre en finale de championnat depuis 2007.

«Nous voulions sortir comme nous en sommes capables, a mentionné Newton. Nous avons été efficaces, nous avons bien commencé et mis beaucoup de pression dès le départ.»

Mince réplique

Les Cardinals, victimes de plusieurs revirements, ont réduit l'écart grâce à un jeu terrestre de six points de David Johnson.

Rien pour impressionner les Panthers. Newton a lui-même transporté le ballon sur une verge jusque dans le territoire ennemi, permettant aux favoris de la foule de prendre les commandes 24-7 avant la demie. Il a refait le coup avec un beau plongeon au troisième quart.

Le pivot des gagnants a aussi rejoint Devin Funchess dans la zone payante.

Au final, Newton a complété 19 de ses 28 relais pour 335 verges de gains aériens, deux touchés et une interception. Il a aussi récolté 47 verges en 10 portées.

Brown et Greg Olsen ont conclu avec 113 verges en quatre et six attrapés respectivement.

«Je n'ai pas eu besoin de lancer un message aux joueurs à la mi-temps, a raconté l'entraîneur-chef Rivera. Ils ont répondu présents et n'ont jamais abandonné. Ils n'ont laissé aucune chance à leurs adversaires.»

Les vainqueurs ont toutefois perdu les services du demi de sûreté Roman Harper et du secondeur Thomas Davis, blessés respectivement à un œil et au bras droit.

Palmer, pas à la hauteur

Du côté des Cardinals, Carson Palmer a été intercepté à quatre reprises, dont une fois par Luke Kuechly pour un touché.

Le vétéran de 36 ans a atteint la cible 23 fois en 40 tentatives pour 235 verges, repérant Darren Fells pour un majeur au début du dernier quart.


Aussi sur Canoe.ca




Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos