Les Carabins s'effondrent


Mathieu Boulay

Dernière mise à jour: 03-11-2012 | 17h58

Le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke a servi toute une leçon de persévérance aux Carabins de l'Université de Montréal, samedi, lors de la demi-finale de la Ligue de football universitaire du RSEQ.

Dans une rencontre qui passera à l'histoire, les visiteurs ont inscrit 35 points sans réplique dans les 16 dernières minutes de jeu pour signer un gain de 42-24 devant une foule médusée au CEPSUM. Tout cela en commettant sept revirements au cours de la journée.

Tirant de l'arrière 24-7 avec quelques secondes à faire au troisième quart, les visiteurs se sont mis en marche et la défensive des Carabins, la meilleure au Canada, s'est tout simplement écroulée.

Aussi sur Canoe.ca

Ils ont amorcé leur remontée avec deux touchés rapides dans la dernière minute du troisième quart. Par la suite, le raz-de-marée offensif du Vert & Or n'a pas pu être arrêté.

«Je ne sais pas ce qui est arrivé, a expliqué l'entraîneur-chef des Carabins, Danny Maciocia, visiblement sous le choc. Quand nous avons commis un revirement dans notre territoire à la fin du troisième quart, on dirait que le rythme du match a changé de côté.

«Nous avons perdu la tête un petit peu. À 24-7 en notre faveur, j'espère que nos joueurs n'ont pas pensé que c'était terminé. Dans un football à trois essais, ce n'est jamais fini et surtout avec une priorité de 17 points. C'est la défaite la plus bizarre que j'ai subie dans ma carrière.»

Roch magistral

Peu de quarts sont capables de changer le rythme d'un match de football universitaire. Le quart Jérémi Roch a réussi ce tour de force grâce à une performance magistrale.

Le pivot sherbrookois a complété quatre passes de touché, en plus d'en inscrire un autre par la course. Il a terminé le match avec 244 verges de gains.
Roch a notamment fait mal aux Bleus avec des majeurs de 42 et 37 verges à Francis Lapointe. Le pilier offensif des Verts a également rejoint Sébastien Blanchard et Gabriel Goulet dans la zone des buts au cours de cette remontée.

Pour sa part, le quart des Carabins Alexandre Nadeau-Piuze a terminé sa carrière universitaire sur une note décevante. Il a complété 13 de ses 30 passes pour 147 verges, mais il a été victime de deux interceptions. Il peut se consoler en pensant aux deux touchés qu'il a réalisés par la course.

Les Carabins étaient en contrôle

Comme ce fut le cas à quelques occasions cette année, les Carabins ont connu un début de match en dents de scie. Les visiteurs en ont profité pour prendre les devants avec une course d'Alexandre Aubé.

Profitant d'une bonne protection de la part de sa ligne offensive, Roch a amené son équipe à la porte des buts avec une course et deux belles passes décochées à l'endroit de Blanchard.

Ce majeur a réveillé les Bleus qui ont retrouvé la recette qu'ils avaient perdue au premier quart : une défensive imperméable et un jeu au sol efficace. De plus, ils ont capitalisé sur l'indiscipline du Vert & Or pour construire leurs deux premiers touchés de la rencontre.

Après une interception d'Olivier Fréchette-Lemire, Rotrand Sené a effectué une course de 45 verges pour amener les Carabins dans le territoire sherbrookois.

Quelques jeux plus tard, Nadeau-Piuze a plongé dans la zone payante pour créer l'égalité dans le match.

Les Bleus ont profité de leur rythme de croisière pour inscrire un placement et un majeur avant la fin de la première demie. Nadeau-Piuze a obtenu son deuxième touché du match sur une faufilade à l'entrée de la zone des buts. Les locaux ont profité de deux punitions et d'un gros jeu de Philip Enchill pour s'amener dans le territoire du Vert & Or.


Vidéos

Photos