Danny Maciocia n'a pas d'attentes

Alouettes

Danny Maciocia Photo Philippe-Olivier Contant/ Agence QMI


Mathieu Boulay

Dernière mise à jour: 01-02-2013 | 08h13

Quelques jours après son entretien avec les Alouettes de Montréal, Danny Maciocia n’a pas d’attentes précises pour le poste d’entraîneur-chef de l'équipe.

«Je les ai rencontrés alors que j’avais un emploi en main, soit celui avec les Carabins de l’Université de Montréal, a expliqué Maciocia. C’est un boulot que j’adore et je suis dans un contexte où je me sens bien.

Aussi sur Canoe.ca
SUR LE JOURNAL DE MONTRÉAL:
McPherson libéré

«Je suis convaincu que je serai avec les Carabins pendant de longues années encore. En fait, je n’ai pas d’attente envers les Alouettes et c'est à eux de décider dans quelle direction ils veulent se diriger.»

Au cours de l’entretien de deux heures avec le propriétaire Bob Wetenhall, le gouverneur Andrew Wetenhall et le directeur général Jim Popp, le pilote qui compte 14 ans d’expérience dans la Ligue canadienne de football (LCF) n’a pas eu l’impression d’être dans une entrevue d’embauche.

«C’était plutôt une occasion de se revoir après une longue période de temps. Ça faisait longtemps que je n’avais pas vu M. Wetenhall, a-t-il raconté. Nous avons eu l’occasion de nous remémorer des souvenirs de nos anciens affrontements. Nous avons effleuré plusieurs sujets et c’était une façon de se connaître un peu mieux.»

Maciocia fut le seul candidat francophone à être rencontré par les Alouettes, une formation qui a été dirigée par des Américains depuis le début de son histoire. Dan Hawkins, Jim Zorn, Turk Schonert, Steve Fairchild, Mark Washington et Mike Miller ont également défilé devant l’état-major des Alouettes.

À Ottawa?

Si la situation ne tourne pas en sa faveur avec les Alouettes, Maciocia pourrait recevoir un coup de fil du nouveau directeur général de la concession d’Ottawa, Marcel Desjardins, en 2013. Celui-ci est un ami de longue date de Maciocia et il ne serait pas surprenant qu’il mette le nom du Montréalais en haut de sa liste afin qu’il devienne l’entraîneur-chef de son équipe pour la saison 2014.

«Je sais que le pilote sera nommé à la fin de la saison 2013 et il y a plusieurs choses qui peuvent changer d’ici là, a-t-il souligné. Ce serait flatteur, mais ça va prendre quelque chose de vraiment gros pour que je quitte les Carabins.»


Vidéos

Photos