Benoît Rioux
Agence QMI

Louis Garneau s'attaque au monde des cyclosportives


Benoît Rioux

Après le Québec et la Floride, l'homme d'affaires Louis Garneau rêve de présenter des cyclosportives aux quatre coins du monde.

«On devrait pouvoir ajouter un pays par année sans trop s'énerver, a annoncé Garneau, qui invite pour l'instant les gens à participer à la 5e édition du Granfondo Garneau-Cascades qui se tiendra entre Trois-Rivières et Québec, le dimanche 11 août. J'ai une rencontre dans trois semaines au Japon. Et si ça ne fonctionne pas pour Tokyo pour l'an prochain, on pourrait tout aussi bien se tourner vers l'Australie ou l'Angleterre.»

Encore une fois, l'homme d'affaires québécois et cycliste chevronné fait preuve d'ambition.

«En mars, nous avons présenté un premier Granfondo à Delray Beach, en Floride, et ç'a attiré de 600 à 700 personnes, a-t-il rappelé. Il y a une clientèle pour ça. Avec mon réseau de ventes internationales, je pense être en mesure de développer des cyclosportives partout à travers le monde.»

En attendant le Japon, il reste un peu plus de 100 jours avant le départ du prochain Granfondo Garneau-Cascades à Trois-Rivières. À l'instar de Louis Garneau, qui en est personnellement à plus de 2000 kilomètres de vélo depuis le début de l'année, la saison à deux roues est déjà commencée pour le président d'honneur de l'événement, Pierre Dion.

«Impossible de suivre Louis, mais j'ai déjà sorti mon vélo au moins sept ou huit fois, parfois avec une tuque, a indiqué Dion, président et chef de la direction du Groupe TVA. J'ai hâte de participer aux différents événements prévus cet été. Il y aura d'abord le Grand défi Pierre Lavoie en juin et le Granfondo Garneau-Cascades, qui est présenté par Québecor, aura lieu en août. Je suis personnellement un maniaque de vélo et j'invite tous les hommes et les femmes d'affaires du Québec à garder la forme en pratiquant ce sport merveilleux.»

À propos du Granfondo Garneau-Cascades, l'événement est ouvert à tous les cyclistes et a justement pour mission de promouvoir les bienfaits de l'activité physique. Le rendez-vous permet par ailleurs d'amasser des fonds pour l'organisme «Les Petits Frères», qui prend soin des personnes âgées.

«Nous avons récolté 60 000$ l'an passé et nous aimerions atteindre notre objectif de 100 000$ pour la prochaine édition», a précisé Louis Garneau.

Pour y arriver, un maximum de 3000 participants sont invités à participer au Granfondo Garneau-Cascades. Déjà 1500 inscriptions ont déjà été enregistrées au coût de 125$. Parmi les participants, on compte quelque 200 employés de Québecor.

-----

Le plus vieux professionnel de la planète

Louis Garneau a lui-même fait la vérification avec l'Union cycliste internationale: il sera le plus vieux professionnel de la planète, cette année.

À 54 ans, l'homme d'affaires québécois répète qu'il effectue ce retour à la compétition sans véritable prétention.

«C'est un clin d'œil que je fais au monde du cyclisme, a-t-il indiqué. Je veux aussi dire aux gens que nous ne sommes jamais trop vieux pour faire du sport.»

Parmi les courses à son programme, Garneau entend notamment participer au Championnat canadien, le 26 juin, sous les couleurs de l'équipe Garneau-Québecor.

«Je risque de faire la première heure seulement, a précisé l'homme d'affaires. J'ai hâte de me retrouver sur la ligne de départ aux côtés des David Veilleux et François Parisien pour les taquiner un peu.»

Louis Garneau, qui a beaucoup roulé depuis sa participation aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1984, participera aussi à des épreuves régionales de même qu'à une étape des Mardis cyclistes de Lachine.

«En tout, avec les cyclosportives, je devrais m'approcher des 9000 kilomètres parcourus en 2013», prévoit-il.

Plutôt impressionnant pour un homme de 54 ans...



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos