Agence QMI
Agence QMI

Grand Prix d'Italie: Lance Stroll très heureux de son résultat

Grand Prix d'Italie: Lance Stroll très heureux de son résultat

AFP

Agence QMI

Après avoir offert à Williams une première présence dans la troisième séance de qualification la veille, le Québécois Lance Stroll a obtenu une deuxième apparition au sein du top 10 cette saison, dimanche, lors du Grand Prix d'Italie, à Monza.

S'élançant de la 10e position sur la grille de départ, le Montréalais a gagné deux rangs dès la première boucle pour prendre la huitième place. Un long premier relais de 35 tours et la disqualification de Romain Grosjean lui ont finalement permis de terminer neuvième.

«Dire que je me sens bien est un euphémisme, a lancé Stroll dans un communiqué. J'espérais qu'on récolte des points, mais je n'y croyais pas vraiment. Nous ne pensions pas avoir le rythme pour conserver nos positions, mais c'était le cas. Nous nous approchions même de [Carlos] Sainz fils vers la fin, alors je suis très heureux avec notre travail cette fin de semaine.»

Stroll compte maintenant six points au classement des pilotes.

Des développements qui se font sentir

De l'avis du directeur technique Paddy Lowe, ce sont les efforts de développements qui ont porté leurs fruits en Italie.

«Nous avons effectué beaucoup de développement en coulisse et je crois que certains ont été à l'origine de pas en avant qui commencent à se faire sentir. Nous pouvions vraiment rouler aujourd'hui [dimanche]», s'est-il réjoui.

«Cela dit, Lance a fait du bon travail. Il a obtenu une bonne position sur la grille et il a extrêmement bien géré la course, effectué les dépassements quand nécessaire et obtenu un point.»

Sirotkin malchanceux

De son côté, le coéquipier de Stroll, Sergey Sirotkin, a terminé à quelques secondes du Québécois, en 11e place, avant d'obtenir le point de la 10e place après le retrait de Grosjean au classement final. Il s'agissait d'un premier point en carrière pour lui.

Malgré tout, le Russe croyait qu'il était en mesure de faire mieux au terme de sa course. Selon lui, les drapeaux bleus, agités lorsque les meneurs sont sur le point de prendre un tour d'avance aux pilotes, lui ont coûté cher.

«Nous avions le rythme pour être dans les points, mais malheureusement, je n'ai pas été le plus chanceux avec les drapeaux bleus, par rapport aux endroits où je l'ai les eus sur la piste. J'ai perdu beaucoup de temps et c'est dommage», a expliqué Sirotkin, avant la disqualification de Grosjean.

Après cette course disputée au «Temple de la vitesse», le cirque de la Formule 1 se dirigera en Asie pour le Grand Prix de Singapour, prévu le 16 septembre et tenu sur un tracé urbain nettement plus sinueux. Stroll s'y était qualifié 18e l'année dernière avant de prendre le huitième rang au classement final.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos