Louis Butcher
Journal de Montréal

Après le coup de boule... le coup de barre!

Après le coup de boule... le coup de barre!

Max Verstappen a été dominant lors des deux séances d'essais sur le circuit Gilles-Villeneuve, vendredi. Cependant les deux bolides de l'écurie Williams conduits par Lance Stroll et Sergey Sirotkin ont pris les deux dernières positions. Photo Martin Chevalier

Louis Butcher

Max Verstappen a répondu par la bouche de ses canons en dominant vendredi les deux premières séances d'essais libres en prévision du Grand Prix du Canada de F1 qui sera disputé dimanche.

Visiblement irrité par les critiques récentes sur son comportement en piste et ses nombreux accidents, le pilote néerlandais avait déclaré la veille en conférence de presse qu'il « en avait marre de répondre à toutes ces questions et qu'à la prochaine, il répondrait en donnant un coup de... boule ».

À bord de sa Red Bull, le pilote néerlandais a parcouru le circuit Gilles-Villeneuve en 1 min 12,198 s pour devancer le Finlandais Kimi Räikkonen (Ferrari) par 130 millièmes de seconde. Son nom avait aussi figuré au sommet du tableau en matinée.

« C'est un départ positif pour la fin de semaine, a-t-il déclaré. Le comportement de ma voiture était très satisfaisant. Si bien que nous n'avons pas senti le besoin d'apporter beaucoup de réglages. »

En fond de grille

À l'image des derniers Grands Prix, les Williams de Lance Stroll et de Sergey Sirotkin, largués à plus de deux secondes et demie du meneur vendredi, occupent les deux dernières places sur la grille de départ provisoire.

Peu importe le circuit, les monoplaces de l'écurie britannique peinent à quitter la cave du classement. De toute évidence, la situation ne s'améliorera pas à Montréal.

« Comme d'habitude, nous ne sommes pas assez rapides », a répondu sèchement le pilote québécois à sa sortie de voiture.

Le seul point positif pour Stroll, c'est qu'il a réussi à devancer son coéquipier, bon dernier, par 79 millièmes de seconde.

Pour sa défense, Sirotkin est l'un des quatre engagés du plateau cette année, avec Pierre Gasly, Brendon Hartley et Charles Leclerc, à n'avoir jamais roulé sur le tracé exigeant de l'île Notre-Dame avant que ne débute le week-end.

Ricciardo rebondit

Troisième à ces essais libres, Daniel Ricciardo se demandait bien s'il allait quitter la zone des puits de ravitaillement avant la fin de cette seconde séance.

Éprouvant des ennuis de moteur, le récent vainqueur du Grand Prix de Monaco s'est bien ressaisi alors qu'il ne restait qu'une vingtaine de minutes avant le baisser du rideau pour inscrire un chrono de 1:12,603.

Quant à Lewis Hamilton, il a dû se contenter du quatrième rang. Le Britannique, qui convoite une quatrième victoire consécutive à Montréal, a bouclé son meilleur tour en 1:12,777.

Reste à savoir si Mercedes a voulu cacher son jeu lors de sa première journée. Contrairement à ses principales concurrentes, l'écurie allemande n'a pas chaussé ses monoplaces de pneus hyper tendres qui sont utilisés pour la première fois au circuit Gilles-Villeneuve.

Ces gommes sont les plus rapides de la gamme proposée par Pirelli. Les moins endurantes aussi.

La Ferrari de Sebastian Vettel et la Mercedes de Valtteri Bottas ont suivi dans l'ordre.

Grosjean surprend

Romain Grosjean a causé la surprise en obtenant le septième chrono le plus rapide au volant de sa Haas.

Le Français, qui doit racheter ses récentes bavures en piste, est donc le meilleur des... autres pour l'instant. C'est ici à Montréal en 2012 qu'il avait inscrit le meilleur résultat de sa carrière avec une deuxième place.

Il est l'un des seuls pilotes (l'autre étant Sirotkin) à ne pas avoir réussi à inscrire le moindre point au Championnat du monde après les six premières escales de la saison.

À guichets fermés ou presque : depuis vendredi, il est uniquement possible de se procurer des places pour samedi et dimanche dans la tribune 47 (à la sortie du virage en épingle à l'est du tracé) et pour samedi en admission générale. C'est la première fois depuis 2010, soit depuis le retour du GP (il avait été annulé en 2009), que l'événement est aussi populaire.

2e séance d'essais libres

1. Max Verstappen (NED/Red Bull-TAG Heuer) 1:12.198 (39 tours)
2. Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) 1:12.328 (42)
3. Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull-TAG Heuer) 1:12.603 (17)
4. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 1:12.777 (39)
5. Sebastian Vettel (GER/Ferrari) 1:12.985 (24)
6. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes) 1:13.061 (40)
7. Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari) 1:13.620 (34)
8. Esteban Ocon (FRA/Force India-Mercedes) 1:13.747 (40)
9. Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes) 1:13.754 (40)
10. Fernando Alonso (ESP/McLaren-Renault) 1:13.866 (30)
11. Charles Leclerc (MON/Sauber-Ferrari) 1:13.884 (39)
12. Brendon Hartley (NZL/Toro Rosso-Honda) 1:13.889 (42)
13. Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari) 1:13.956 (39)
14. Nico Hülkenberg (GER/Renault) 1:13.967 (37)
15. Marcus Ericsson (SWE/Sauber-Ferrari) 1:14.108 (41)
16. Stoffel Vandoorne (BEL/McLaren-Renault) 1:14.167 (14)
17. Carlos Sainz Jr (ESP/Renault) 1:14.433 (9)
18. Pierre Gasly (FRA/Toro Rosso-Honda) 1:14.486 (39
19. Lance Stroll (CAN/Williams-Mercedes) 1:14.703 (40)
20. Sergey Sirotkin (RUS/Williams-Mercedes) 1:14.782 (35)



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos