AFP
Agence QMI

Ecclestone de retour sur le paddock

Ecclestone de retour sur le paddock

Vêtu d'une chemise blanche siglée F1, celui-ci a rendu visite à plusieurs écuries et répondu aux questions des médias.AFP

AFP

Le Britannique Bernie Ecclestone, ancien patron de la F1 remercié en janvier par le nouveau propriétaire Liberty Media, a fait son retour vendredi sur le paddock du GP de Bahreïn, à l'invitation du prince héritier, disant qu'il n'était «pas parti».

«Les choses ont changé pour tout le monde, j'ai changé de position, mais, à part ça, tout reste pareil. Je ne suis pas parti», a-t-il assuré.

«C'est bon d'être de retour, mais je n'ai raté que deux courses. Ça ne m'a pas manqué pendant ces deux courses où je n'aurais pas été présent de toute façon. Maintenant, je suis là», a-t-il poursuivi.

Vêtu d'une chemise blanche siglée F1, celui-ci a rendu visite à plusieurs écuries et répondu aux questions des médias, notamment à propos du duel au sommet qui s'annonce entre Mercedes, triple championne du monde en titre pilotes et constructeurs, et Ferrari.

«C'est bien de voir Ferrari devant, c'est différent, manifestement, c'est bien. Voyons si ça durera, je l'espère. J'aimerais voir Red Bull s'en mêler aussi», a-t-il réagi.

Interrogé sur les rumeurs le disant intéressé par le rachat du circuit d'Interlagos, à Sao Paulo, au Brésil, l'homme d'affaires, qui a régné sur la discipline reine du sport automobile pendant près de quatre décennies, a répondu: «tout est possible avec moi, mais j'en doute».

Ecclestone a précisé qu'il serait de nouveau présent au prochain GP, en Russie, fin avril.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos