Un dépassement fait jaser

F1

Sebastian Vettel célèbre son titre de champion, après avoir pris le sixième rang au Grand Prix du Brésil. © AFP/Orlando Kissner

Ferrari a interrogé mercredi la Fédération internationale de l'automobile (FIA) au sujet d'un dépassement effectué par l'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull), dimanche, lors du Grand Prix du Brésil qui lui a permis de devenir triple champion du monde de Formule 1.

La polémique a enflé toute la semaine, lancée par la presse espagnole, et le site de référence de la F1, Autosport, a obtenu confirmation jeudi, en citant des sources au sein de la FIA, que ce dépassement de Vettel sur le Français Jean-Eric Vergne (Toro Rosso), en début de course, n'était pas litigieux.

Selon certaines images vidéo, Vettel aurait doublé Vergne sous les drapeaux jaunes, entre les virages 3 et 4, au lieu de rouler au ralenti, et c'est ce qui a déclenché la polémique.

Or Autosport révèle jeudi qu'un drapeau vert était déjà agité, par un commissaire placé à un poste intermédiaire, dans la zone où Vettel a doublé, certes après un panneau jaune, actionné par électronique, mais avant le panneau vert situé au poste suivant.

C'est ce qui a incité les commissaires, à cet endroit-là, à ne pas transmettre à la direction de course de relevé d'infraction de Vettel, qui a donc échappé à une pénalité éventuelle de 20 secondes, pendant ou après la course, qui l'aurait fait reculer au classement et perdre, peut-être, le titre de champion du monde obtenu avec trois points d'avance sur Fernando Alonso (Ferrari).

Le classement paru dimanche soir est supposé définitif, car paru trois heures après l'arrivée en prenant en compte tous les incidents de course, observations des commissaires placés tout autour du circuit, tous les relevés télémétriques et toutes les images vidéo.

Un recours de Ferrari paraît hautement improbable.


Vidéos

Photos