«Le retour de la F1 était très important» -Gérald Tremblay

Grand

Gérald Tremblay, en conférence de presse. © LA PRESSE CANADIENNE/Graham Hughes

- Thierry Bastien

Ce que plusieurs Montréalais attendaient depuis des mois a finalement été confirmé vendredi, le Grand Prix du Canada est de retour à Montréal jusqu’en 2014 au coût de 75 millions $.

Le maire de Montréal, Gérald Tremblay, a confirmé la nouvelle lors d’une conférence de presse à l’hôtel de ville en présence, entre autres, du ministre des Finances et ministre responsable de la région de Montréal, Raymond Bachand, et de la ministre du Tourisme, Nicole Ménard.

«Après plusieurs mois de négociations, après de multiples rencontre et d'ébauches, après des heures et des heures de travail acharné et diligent, j'ai le plaisir de vous annoncer le retour du Grand prix du Canada à Montréal est de retour pour les cinq prochaines années», a lancé le ministre Fédéral des Travaux publics, Christian Paradis visiblement soulagé de procéder à cette annonce.

Du crédit au maire Tremblay

Le ministre Paradis a par ailleurs donné une grande partie du mérite au maire de Montréal, sans qui le retour du Grand prix aurait été impossible.

«Gérald Tremblay a toujours cru qu'on réussirait à ramener le Grand Prix à Montréal. On dit souvent qu'il faut être convaincu pour être convaincant, je peux vous dire que le maire Tremblay a toujours été très convaincu», a ajouté M. Paradis avant de mentionner à la blague «les rouges sont éteintes et on roule à Montréal».

«Le retour de la F1 était très important pour la notoriété internationale de Montréal. La F1 a dit oui à Montréal et Montréal a dit oui à la F1 tout en respectant la capacité de payer des contribuables», a expliqué pour sa part le maire de Montréal, Gérald Tremblay.

75 millions $ sur cinq ans

Québec, Ottawa, la Ville de Montréal et Tourisme Montréal allongeront 75 millions $ sur cinq ans pour la tenue du Grand Prix du Canada. En novembre 2008, le grand argentier de la Formule 1, Bernie Ecclestone, avait présenté des demandes financières de 175 millions $ sur cinq ans pour amener le grand cirque de la F1 à Montréal.

Ottawa versera 5 millions $ par année contre 4 millions $ pour Québec alors que la Ville de Montréal, par l’entremise de la société du parc Jean-Drapeau fournira 1 million $.

François Dumontier, promoteur du NAPA 200 de la série NASCAR Nationwide agira à titre de promoteur de l’événement qui se tiendra le 13 juin prochain sur le circuit Gilles-Villeneuve.

Après une année d’absence, la F1 reviendra donc en Amérique du Nord. L'épreuve montréalaise avait été retirée du calendrier de la F1 en 2009 en raison d'un différend contractuel entre Bernie Ecclestone et l’ancien promoteur de la course, Normand Legault.

On estime les retombées économiques du Grand Prix du Canada à 89 millions de dollars pour la Ville de Montréal.


Vidéos

Photos