Louis Butcher
Agence QMI

Formule 1: trois pilotes pour un titre

Formule 1: trois pilotes pour un titre

Sebastian Vettel, Lewis Hamilton et Nico Rosberg.Photo AFP

Louis Butcher

Après plus de trois mois d'attente, le rideau se lève sur la nouvelle saison de F1, jeudi soir à Melbourne, en Australie, avec comme toile de fond un autre chapitre de la domination très probable de l'écurie Mercedes.

Les «Flèches d'Argent» ont fait la loi au cours des récentes années en remportant 16 victoires en 2014 et autant l'an dernier, si bien que la plupart des analystes s'entendent pour dire que 2016 ne fera pas exception.

Sans pousser la note, ses deux pilotes, Lewis Hamilton et Nico Rosberg, ont engrangé plus de 3000 kilomètres lors des essais privés cet hiver sans aucune faille.

Voilà pour la mauvaise nouvelle. La bonne, c'est que le patron de l'équipe, Toto Wolff, a promis de laisser ses deux coqs se battre sans les contenir. Ça promet.

Reste maintenant à savoir si Rosberg, l'éternel deuxième, réussira enfin à remporter un titre mondial ou si Hamilton, lui, signera un quatrième championnat, ce que seulement quatre pilotes ont réalisé dans l'histoire.

Vettel en embuscade?

À l'image de son compatriote Michael Schumacher, Sebastian Vettel est en grande partie responsable du retour en force de Ferrari, lui qui a accédé à la première marche du podium à trois reprises l'an dernier.

Si la menace de la «Scuderia» se précise, l'écart persiste entre les deux écuries de pointe du plateau.

Vettel pourrait toutefois tirer profit de cette confrontation annoncée entre ses deux grands rivaux pour se faufiler. Tout est possible, si les débats musclés entre Hamilton et Rosberg provoquent des étincelles et mènent à des accrochages, comme ce fut le cas à Spa Francorchamps en 2014.

• Ils débutent, ils reviennent: Rio Haryanto est le premier pilote indonésien à courir en F1. Il rejoint une autre recrue chez Manor, Pascal Wehrlein; Joylon Palmer a été recruté par Renault. Quant à Kevin Magnusson (Renault) et Esteban Gutiérrez (Haas), ils obtiennent une deuxième chance.

• Le retour de Renault: l'écurie française a racheté Lotus et accepte aussi de fournir ses moteurs à Red Bull, mais à la condition qu'ils soient renommés Tag Heuer.

• L'arrivée de Haas: la nouvelle écurie américaine, dont les liens avec Ferrari sont connus, effectuera ses débuts en F1 ce week-end.

• Trois plutôt que deux: Pirelli proposera trois types de pneus à chaque GP, au choix des pilotes.

• Nouvelle formule: il ne faudra plus attendre à la fin des trois séances de qualifications (Q1, Q2 et Q3) pour éliminer des pilotes. À mi-parcours de ces trois étapes, les plus lents seront exclus l'un après l'autre toutes les 90 secondes.

• Nouvelle destination: le cirque de la F1 fera escale à Bakou, la capitale de l'Azerbaïdjan, pour la première fois, ce qui porte à 21 le nombre d'épreuves au calendrier. Du jamais-vu en F1.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos