Benoît Rioux
Agence QMI

Marie-Ève Dicaire aurait voulu prolonger le spectacle

Benoît Rioux

MONTRÉAL - Dans un spectacle un peu court à son goût, Marie-Ève Dicaire a dominé son adversaire, jeudi soir, au Casino de Montréal.

Même avec sept livres de plus que la Québécoise lors de la pesée, la Mexicaine Marta Patricia Lara (9-5-0, 6 K.-O) n'a littéralement pas fait le poids au moment du combat.

Au terme des quatre rounds, Dicaire (3-0-0, 0 K.-O.) l'a emporté par décision unanime des juges (40-36, 40-35 et 40-35).

«Si seulement, ç'avait été un six rounds», regrettait simplement l'athlète de Saint-Eustache, à sa sortie du ring.

Le promoteur Yvon Michel avait bien tenté de convaincre les autorités de présenter un combat avec deux assauts supplémentaires, mais la Régie a refusé, jugeant que Dicaire n'était pas encore assez expérimentée dans un ring de boxe.

«Avec deux rounds de plus, je pense qu'on l'avait», a noté la Québécoise, qui aurait préféré signer son premier K.-O.

Selon Michel, considérant les qualités démontrées par la boxeuse jeudi, le prochain combat de Dicaire sera sans aucun doute prévu pour six rounds.

«Plus ça va être long, plus ça va l'avantager», a avancé le président du Groupe Yvon Michel.

«Je ne suis pas un moteur diesel, je suis un feu de paille qu'on allume avec des petites brindilles, mais une fois que je suis partie, je ne suis plus arrêtable», a pour sa part imagé Dicaire.

Concernant le poids de son adversaire, qui a forcé à modifier les contrats des boxeuses, Dicaire n'a pas été très affectée par la situation.

«Pour voir une différence, il y aurait fallu qu'elle me touche, a-t-elle dit . Par contre, peut-être que la différence de poids a fait qu'elle est restée debout devant mes coups. C'est différent d'encaisser des coups à 140 livres et à 160 livres.»

Dicaire avait affiché un poids de 143,4 livres à la pesée comparativement à 151 pour la Mexicaine.

Barrak au tapis

Dans les autres combats de la soirée, Custio Clayton (7-0-0, 6 K.-O.) s'est imposé par K.-O. au neuvième round contre le coriace Hector Munoz (23-18-1, 15 K.-O.).

Le Lavallois Eric Barrak (8-4-0, 7 K.O.) a par ailleurs perdu son combat de championnat canadien des lourds face au géant ontarien Raymond Olubowale (11-7-1, 8 K.-O).

Chutant une première fois au round précédent, Barrak a été mis K-O. au troisième assaut après avoir essuyé une solide droite. Le Québécois est d'ailleurs demeuré longuement au sol avant de retrouver ses esprits.

«Ça ne m'était jamais arrivé avant de me faire knocker comme ça, a reconnu Barrak. Là, j'étais vraiment comme dans les nuages.»

Autres combats

Plus tôt, Yoni Sherbatov (2-0-0, 1 K.-O.) a battu Santos Lira (0-3-0, 0 K.-O) par décision unanime des juges. Vislan Dalkhaev (6-0-0, 2 K.-O.) l'a pour sa part emporté dès le premier round après avoir envoyé son adversaire, le Mexicain Jorge Otocani Raynoso (10-10-0, 4 K.-O.), trois fois au plancher.

Le jeune Dario Bredicean (7-0-0, 2 K.-O.) a vaincu François Miville (7-4-0, 3K.-O) par décision unanime des juges. Quant à Patrice Volny, il a réussi ses débuts professionnels en défaisant Michel Tsalla (1-12-2, 0 K.-O) par K.-O. au deuxième round.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Un gala de boxe au Casino de Montréal

Voir en plein écran

Vidéos

Photos